Menu

Les sœurs Stratis parlent de la maladie mentale sans filtre

Carolane et Josiane Stratis sont connues pour être les femmes derrière Ton Petit Look (TPL), un blogue qui existe depuis 2009. Il y a quelques années, elles ont aussi lancé TPL moms, le penchant maternité de TPL. En novembre 2015, leur premier livre a vu le jour, Ton petit look – guide pour une vie adulte (genre) épanouie, qui s’est écoulé à plus de 10 000 exemplaires. À peine un an plus tard, elles nous reviennent avec le tome II, Les filles sont-elles folles?.

Avec leurs voix pétillantes, même au bout du fil, Carolane et Josiane m’ont expliqué le raisonnement derrière la sortie d’un livre qui traite de maladie mentale. D’abord, le premier article de Ton Petit Look qui en parlait est arrivé dans un moment creux; une de leurs amies avait fait une tentative de suicide, et Carolane était en dépression. Selon Josiane, « si ces deux personnes proches d’elles n’allaient pas bien, sûrement que quelques autres personnes auraient besoin de lire ça ». Et elles avaient raison.

« Notre premier article qui traitait de santé mentale a eu un nombre élevé de commentaires, ça nous a prouvé qu’il y avait un besoin d’en parler. » – Carolane Stratis

Par la suite, Josiane a eu l’idée du livre. Le processus s’est enclenché en janvier 2016, et elles ont écrit le livre en 2 mois et demi, top chrono. Cette rapidité peut être expliquée par le fait que les sœurs Stratis sont très prolifiques côté textes : selon Carolane, elle a publié 1 000 textes depuis le début de TPL, et on parle d’environ le double en ce qui a trait à sa sœur. Elle m’avoue qu’elle a eu beaucoup d’aide de ses proches pour s’occuper du bébé – alors âgé de 2 mois – pendant ces mois occupés.

Malgré cette vie parfois débordée, les filles trouvent ça extrêmement important de se permettre des moments de repos. Josiane m’explique que « depuis la deuxième dépression de Carolane, elles trouvent important de se distancer et de prendre des moments plus séparées, surtout depuis la venue de leurs enfants ».

« Mon diagnostic de TDAH m’a aidée à comprendre certains de mes comportements. Avec un enfant, il y a plus de contraintes de périodes de temps, c’est une autre vie qui dépend de la mienne », exprime Josiane. Il a fallu qu’elle s’ajuste, qu’elle apprenne à lâcher prise en ce qui concerne la perfection absolue. Par contre, elle a découvert que plus elles ont de projets, plus elles sont ordonnées, et ce, simplement par la force des choses.

Parler si ouvertement de maladie mentale – #Tapetitefranchise  – amène des jugements de la part de l’entourage. Comme l’énonce Josiane, « ce n’est pas tout le monde qui a la même ouverture et la même compréhension. Beaucoup de gens ne veulent pas voir que la maladie mentale existe parce que ça leur fait peur, ou qu’ils voient ça comme une faiblesse ». Par contre, après 6 ans sur Internet, elles sont capables de digérer les mauvais commentaires de la façon la plus saine possible. Josiane ajoute qu’« il va toujours y avoir des gens qui ont des choses à dire, il faut apprendre à passer à une autre étape ».

« Pour des personnes privilégiées qui n’ont jamais été en contact avec la maladie mentale, c’est choquant […] mais notre motto, c’est qu’on se torche de ce que les gens pensent. » – Josiane Stratis

C’est ardu de démocratiser la santé mentale. Surtout chez les gens plus vieux, selon Josiane.  « C’est plus facile quand on en parle aux gens de notre âge, plus facile d’en parler de se faire écouter. »

Le plus frappant chez les sœurs Stratis, c’est qu’elles sont exactement pareilles sur Internet que dans la vraie vie. Josiane rigole et me dit qu’elles sont sans filtre, que ce soit en ligne ou pas. « On a appris à vivre avec nos défauts – dont le fait de ne pas avoir de filtre – on l’a transformé en qualité, et maintenant, on fait ça de notre vie. Vivre avec les conséquences de parler des trucs difficiles c’est plus facile quand on sait que ça aide les gens », conclue-t-elle.

Un livre que je recommande à tout le monde! Pour vous le procurez c’est ICI.

rosie

Par Rosie Morin-Michaud

catherinejodoinr

Crédit photo de couverture: Mary Lynn Kimberly Kiley

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on StumbleUponShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2017. Tous droits réservés
Une réalisation de