Menu

« Gaydar » 101

Le gaydar. Sans aucun doute ce que la NASA n’utilisera jamais pour faire avancer la science.

Secondaire 3. Première période de la journée, un lundi. J’arrive en classe, motivée comme une gousse d’ail dans l’fond d’une poubelle.

Le prof nous annonce que, pour la prochaine heure, un gai et une lesbienne de l’organisme GRIS-Québec nous raconteront leur coming out. Quand tu tripes trop fort sur Jasmine dans Aladdin, le sujet risque de t’intéresser fortement.

Je buvais leurs paroles, tellement que j’en avais envie d’pisser.

Un gars de ma classe lève la main… après avoir levé son pénis. Quoi? Pauvre ado! Il venait d’entendre des histoires de filles qui s’embrassent.

Et il demande ceci : « Est-ce que vous vous reconnaissez entre vous, sur la rue? »

La lesbienne de GRIS-Québec a répondu que oui, ça peut être possible. F*CK. YEAH.

Le gaydar existe. Je pouvais maintenant lâcher l’école.

Mais attention! Au début, tu maîtrises le gaydar aussi bien que ta langue à ton premier french.

Tu t’imagines déjà te marier avec ton amie qui elle s’imagine dans un buffet d’graines.

Heureusement, le gaydar, ça se développe.

C’est une question d’observation, de sensibilité, d’ouverture.

Par contre, la ligne est mince entre la certitude et le jugement.

La fille marche les jambes écartées? Elle était dans la lune et s’est mis trois tampons.

Le gars parle sur le bout de la langue? Y’a eu une idée de cave la veille et y’est passé tout droit avec son exacto.

Elle porte une casquette? Ouais, ses cheveux étaient vraiment gras aujourd’hui.

Il y a des choses qui s’expliquent quand même drôlement quand mes amis me demandent comment ça marche, un gaydar. J’ai beau dire que ça se « devine » parfois dans la manière de porter un morceau de vêtement, des souliers, dans la façon de parler, de bouger, dans l’attitude… J’ai toujours l’impression qu’ils me regardent comme si j’annonçais que je partais en voyage dans le triangle des Bermudes.

Il faut faire confiance à ses feelings, même si parfois le gaydar est aussi fiable qu’un participant à L’Arbitre.

Photo de couverture : Source

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on StumbleUponShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2017. Tous droits réservés
Une réalisation de