Menu

Lectures d’été : des romans pour tous les goûts

Enfin, l’été se pointe le bout du nez. Il faut se l’admettre, il a été plutôt timide jusqu’à présent, mais on l’accueillera à bras ouvert officiellement dans moins de deux semaines. Qui dit « été » dit « détente » et qui dit « détente » dit « lecture »! Je te propose donc cinq romans très différents les uns des autres, qui vont te permettre de profiter de tes vacances, congés, pauses, heures de lunch, peu importe. C’est le temps de décompresser en plongeant le nez dans un bon divertissement!

Une chick lit noire (ou thriller rose) : Tuer la poule, de Karine Glorieux

Tuer la Poule roman
Source

Si tu aimes la chick lit, mais que tu veux lire quelque chose de différent, c’est LA lecture qu’il te faut. Il s’agit d’une comédie romantique nouveau genre qui tourne autour de thèmes plutôt sombres. L’héroïne, une autrice sur le déclin, tente de retrouver sa gloire d’autrefois en projetant de se débarrasser de ses rivales au sommet des palmarès de librairies. J’ai bien aimé l’incursion dans l’univers de l’édition, dépeint comme un monde ultra compétitif où tous les coups sont permis. Les réflexions absurdes du personnage principal et son refus de voir la réalité en face m’ont fait rire aux larmes de nombreuses fois. À lire avec une bonne sangria!

Un roman destiné (presque) exclusivement au chalet : Histoires de filles au chalet, de Nadia Lakhdari King, Catherine Girard-Audet et Josée Bournival

Histoires de filles au chalet collectif
Source

Le titre le dit : ce sont des histoires de chalet. Tu peux les lire ailleurs qu’au chalet, mais tu gâches un peu le concept, t’sais. Sérieusement, la force de ce roman collectif, c’est qu’il s’agit de trois courtes histoires ayant comme toile de fond un chalet. Tu peux en lire une, puis aller nager dans le lac, faire une randonnée pédestre, te préparer un gin tonic, puis revenir au roman et entamer une deuxième lecture. Les histoires sont simples, mais profondes à la fois. On y aborde le thème de la famille, du couple, des rapports entre amis et plus. Ces récits font du bien!

Une lecture pour s’évader du quotidien : Pourquoi pars-tu, Alice?, de Nathalie Roy

Pourquoi pars-tu, Alice? roman
Source

Si t’es quelqu’un de casanier, tu vas probablement adorer ce roman, le petit dernier de l’autrice de la série La vie épicée de Charlotte Lavigne. Alice Dansereau, le personnage principal, mène une vie rangée, plutôt plate et ordinaire et quand on apprend que son conjoint annule leur voyage en Italie à la dernière minute, on veut lui crier de tout sacrer là et de déguerpir. Ben c’est exactement ce qu’elle va faire. Elle emprunte le scooter de sa fille (à défaut d’avoir une moto) et part vers des contrées inconnues pour faire le vide – et le plein – dans sa vie. Tu vas avoir envie de t’installer derrière elle sur sa mobylette pour explorer le monde, faire des rencontres et te reconnecter avec toi-même. Bref, c’est une histoire à lire avec les cheveux dans le vent (mais pas en conduisant, là).

Ce roman que t’achètes pour son titre, pis que tu découvres par la suite : Si j’avais un perroquet, je l’appellerais Jean-Guy (parce que Coco c’est déjà pris), de Blandine Chabot

Blandine Chabot roman
Source

Avoue que le titre donne envie d’aller jeter un coup d’œil au roman! La couverture aussi est pas mal. Si on va au-delà de ces deux éléments, l’histoire est intrigante : Catherine, une jeune prof, découvre dans un livre emprunté à la bibliothèque un marque-page sur lequel sont inscrits un nom et un numéro de téléphone. Ce fameux Jean-Philippe ajoute même la phrase : « Appelle quand tu veux. » Est-ce que Catherine va succomber à l’envie de composer le numéro? L’écriture est pleine d’humour et c’est une lecture amusante qui fait vraiment du bien. Tu vas voir, ce roman aura le même impact que celui dans les pubs de Coca-Cola : un effet rafraîchissant!

Une lecture à savourer lentement : Les petites tempêtes, de Valérie Chevalier

Les petites tempêtes roman
Source

Je suis trop contente de retrouver l’univers de Valérie Chevalier. J’avais adoré la légèreté de son premier roman, Tu peux toujours courir, et été agréablement surprise par la direction qu’elle avait prise dans La théorie du drap contour, son second roman. La forme du troisième est comme celle du précédent : de courts chapitres et on suit le personnage principal, Raphaëlle, sur plusieurs années. On parle de voyage, d’art, d’amitié, de fragilité et de questionnements. Le titre fait référence aux petites tempêtes qu’on rencontre dans la vie, mais aussi au fait qu’il faut se rappeler que le soleil finit toujours par réapparaître. Je ne gagerais pas ma chemise pour cette année côté soleil et, en attendant, je vais relire Les petites tempêtes pour me réconforter.

Avec ces suggestions, t’es en business pour passer un bel été sur une chaise longue. Bonne lecture!

Source

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on StumbleUponShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2017. Tous droits réservés
Une réalisation de