Menu

21 jours au Nicaragua

Je reviens d’un voyage de 3 semaines au Nicaragua avec ma copine et je suis bien triste que ce soit terminé! Il faut dire que c’était mon premier voyage et que j’ai adoré la destination. Qu’on soit newbie ou backpacker endurci, le Nicaragua est un pays où on peut se sentir totalement dépaysé ou pas du tout, selon les destinations! Afin de piquer davantage ta curiosité, je te fais un petit résumé de notre itinéraire, parsemé de mes coups de cœur. Un marathon de 7 destinations en 21 jours!

Managua – La Bicicleta Hostal

nicaragua managua bicicleta

Comme bien des guides touristiques l’écrivent, Managua n’est pas une ville où l’on a envie de s’éterniser. Étant la plus grande agglomération du pays, elle est aussi la moins sécuritaire. Si toutefois tu souhaites visiter l’endroit ou si, comme nous, tu dois y faire un arrêt obligé, je te conseille la Bicicleta Eco Hostal, un petit havre de paix où il fait bon se reposer en toute sérénité après un long vol. Au matin, tu seras prêt pour l’aventure!

León – La Cathedral de la Asuncion

leon cathedral asuncion

Moins touristique que sa rivale Granada, León permet de vivre pleinement l’expérience nicaraguayenne. On y trouve des comedors et vendeurs ambulants à tous les coins de rue ainsi que plusieurs murales et graffitis rappelant la révolution qui a déchiré le pays il y a quelques décennies. L’une des activités incontournables à faire est de monter sur le toit de la Cathedral de la Asuncion pour y observer la vie trépidante de la place publique et les volcans avoisinants. Nous avons posé nos sacs à l’auberge Poco a Poco que je recommande vivement! Si tu y es le vendredi, ne manque pas le Fortress Friday. Le guide local Anry raconte l’histoire de León comme on ne l’entend à nulle part ailleurs, un verre de rhum local à la main. Salud!

Cerro Negro – Volcano Boarding

cerro negro volcano

Nous avons aussi profité de notre séjour pour vivre le Volcano Boarding au Cerro Negro, une expérience totalement folle et unique au monde. Après une montée de 45 minutes, on descend le volcan en luge! Nous avons choisi de vivre l’aventure avec l’organisme Quetzal Trekkers venant en aide aux enfants locaux.

Jiquilillo – Rancho Esperanza

jiquilillo rancho esperanza

Après une longue ride en chicken bus, nous sommes enfin arrivées au Rancho Esperanza, une auberge écolo paisible où nous avons dormi dans une hutte privée. J’affectionne particulièrement ce moment du voyage puisque c’est ici que j’ai vu l’Océan Pacifique pour la toute première fois et que j’ai eu ma première expérience de surf. Le tout sur une plage pratiquement déserte où seuls quelques locaux du village voisin s’y baignent.

Granada – Cathedral de Granada

cathedral granada

Après quelques jours à l’écart de la civilisation, nous avons pris la route vers Granada. Dès l’arrivée, j’ai été totalement charmée par les rues colorées de la ville, logeant hostels, boutiques et restaurants tous plus invitants les uns que les autres. Nous sommes restées 3 jours à Boca en Boca. C’était le temps idéal pour visiter la ville, faire une excursion dans la forêt mystique du Volcan Mombacho et parcourir Las Isletas en kayak où nous avons pu observer des singes!

Volcano Mombacho

volcano mombacho

Laguna de Apoyo

laguna apoyo

Laguna de Apoyo est généralement considérée comme une destination d’une journée, mais ça vaut vraiment la peine d’étirer le plaisir en passant la nuit au Paradiso Hostel. On ne se tanne pas de se baigner dans ce cratère de volcan à l’eau limpide. Crois-moi, ce lac mérite tout à fait son titre de meilleure baignade du pays! On peut y faire du kayak et du paddle board, ou tout simplement siroter un délicieux cocktail au bar adjacent à la plage. L’hostel offre également une excursion au volcan actif Masaya où on peut observer le cratère fumant et même y apercevoir de la lave! Un autre incontournable du Nicaragua!

Ometepe – Isla de Ometepe de San Jorge

ometepe san jorge

C’est le cœur gros que j’ai quitté le Laguna de Apoyo, mais j’ai rapidement été émerveillée en apercevant la mythique île Ometepe formée par deux splendides volcans. On s’y rend à bord d’un petit bateau (attention au mal de mer) ou en ferry. Une fois sur place, l’idéal est de louer un vélo ou un scooter pour explorer l’île qui recèle de petites perles telles que Ojo de Aqua, un bassin d’eau de source naturelle et la Playa Santo Domingo. Ceux qui y sont le mardi ou le samedi ne doivent pas manquer les festives Pizza Nights au El Zopilote  où tous les backpackers de l’île semblent se rassembler.

Nous n’avons presque pas été affectées par la saison des pluies au cours du voyage si ce n’est que nous avons choisi de laisser tomber l’ascension des volcans en raison des mauvaises conditions des sentiers. Nous avons plutôt suivi les conseils du propriétaire de notre auberge Le guide local de La Urraca Loca nous a amenées visiter des plantations de riz et de café, observer différentes espèces végétales, faire la rencontre avec des singes hurleurs et explorer des pétroglyphes tout en découvrant davantage sur l’histoire de la plus grande île entourée d’eau douce au monde. Nous n’avons pas regretté notre choix!

San Juan del Sur

san juan

Notre dernière destination est sans doute l’une des plus populaires du Nicaragua. Ayant eu pour la première fois 4 nuits consécutives au même endroit, nous en avons profité pour vivre la pura vida à la magnifique plage Hermosa, nous initier à l’Acro yoga avec Playful Ninja  à la plage de San Juan Del Sur, nous amuser au Ladies Night de l’Iguana Bar et faire du surf à la plage Maderas. Entre temps, nous avons flâné dans les hamacs de notre hostel Casa Oro et testé plusieurs restos chouettes de la ville. Coups de cœur pour le décor du restaurant Simons Says, la poutine du pub canadien le Loose Moose et les cocktails de la Beach House. Il est vrai que San Juan del Sur est une ville touristique, mais c’est l’endroit parfait pour se détendre et faire la fête. Quoi de mieux pour terminer en beauté notre périple?

Le Nicaragua est définitivement une destination à découvrir, d’abord pour sa nature luxuriante, ses volcans, ses plages et ses villes coloniales, mais aussi pour son histoire et sa culture. Le tourisme s’y développe depuis quelques années, mais il est encore possible d’explorer ce pays authentique avec un petit budget.

Crédit photo : Sandra Nadeau Paradis (@sandranadeau)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on StumbleUponShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2017. Tous droits réservés
Une réalisation de