Menu

Ma fierté

En tant que nouvelle membre de la communauté LGBTQ+ montréalaise, je me devais de participer aux festivités de Fierté Canada Montréal. Devant les 1001 activités proposées, j’ai choisi d’assister à celles qui m’interpellaient le plus (et qui correspondaient le plus à mon budget). Voici un aperçu de ce que tu as manqué si tu n’y étais pas!

Soirées littéraires

Étant toujours à la course, ma passion pour la littérature s’est tristement retrouvée dans le bas de ma liste de priorités lors des derniers mois. Heureusement, il suffit parfois de replonger dans un univers pour réaliser à quel point il nous a manqué. En cela, je remercie la Fierté littéraire qui m’a redonné l’envie de lire sans compter les heures.

Au cours du 6 à 8 des auteurs, animé par Simon Boulerice, j’ai pu découvrir différents écrivains plus ou moins connus de la communauté LGBTQ+. J’ai également assisté au Combat aux Mots, une soirée au cours de laquelle 4 livres ont été comparés : La nuit des princes charmants de Michel Tremblay, L’enfant mascara de Simon Boulerice, Et si j’en étais de Ann Robinson et Jeanne de Sophie Bouchard. Les panellistes ont indiqué en quoi le livre qu’ils défendaient traite bien des thématiques suivantes : l’homophobie et la transphobie, le coming out et la sexualité. L’enfant mascara a remporté le combat, représenté par nul autre que Judith Lussier, avec en deuxième place Jeanne. Les participants ont su démontrer l’importance de chacune des œuvres dans la littérature québécoise à thématique LGBTQ+ et je les ajoute tous sur ma to-read list!

À qui le Village?

Cette soirée de lectures de textes et de discussions à la nouvelle librairie féministe l’Euguélionne était plus que pertinente en cette semaine de célébrations. Le thème abordé est une question maintes fois soulevée par la communauté : À qui le Village? Force est de constater par quiconque qui s’y balade, le village est principalement fréquenté par des hommes cisgenres blancs. Quelle est donc la place des femmes, des personnes racisées et des personnes non-binaires? Les différentes interventions ont mené à une réflexion intéressante sur les questions d’identités sexuelles, culturelles, raciales, de classes sociales et de genres tout en mettant en perspective les problématiques de la commercialisation du Village, de la présence policière et du malheureux et encore trop fréquent rejet des personnes marginalisées. Coup de cœur pour Maggie Darsigny qui nous a livré un aperçu de sa plume féministe ainsi que la slammeuse Hoda Adra qui a un talent fou. Je suis repartie avec l’envie de me documenter davantage sur les luttes féministes et LGBTQ+ et la Librairie l’Euguélionne est l’endroit idéal pour y trouver des perles.

La fierté en rire Queer.Féministe.Fun

Présentée dans les deux langues aux jardins Émilie-Gamelin, la soirée Queer.Féministe.Fun est l’un de mes moments préférés de la semaine. Six femmes de différents horizons se sont tour à tour partagé la scène pour nous faire rire avec audace. Je lève mon chapeau à Elvira Kurt de Comedy Network qui a su animé avec brio le spectacle. J’ai enfin pu découvrir l’humour déjanté du duo québécois les Grandes Crues et le discours féministe de l’humoriste DeAnne Smith faisant maintes fois référence au thème du lesbianisme. Un spectacle des plus rafraîchissants pour celles qui s’y identifient!

Journée communautaire

La Journée communautaire permet aux membres de la communauté ainsi qu’au grand public de découvrir une grande diversité d’organismes communautaires, d’associations culturelles ou sportives et de commerces aux couleurs LGBTQ+. C’est avec étonnement que j’ai pris connaissance de groupes qui m’étaient jusqu’alors inconnus. J’en suis ressortie la tête pleine de ressources et d’idées d’associations dans lesquelles m’impliquer. Surtout, j’en retiens la fierté de faire partie d’une aussi belle communauté.

Défilé

J’avais prévu marcher dans le défilé en compagnie des filles de LSTW, mais je me suis finalement contentée d’y assister. J’ai tout de même pu ressentir dans la foule l’élan d’amour des différents organismes et groupes qui ont participé au défilé. Je termine donc cette semaine de la Fierté émue par la magnifique diversité de la communauté et de ses alliés. #jesuisfière

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on StumbleUponShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2017. Tous droits réservés
Une réalisation de