Menu

J’ai arrêté de me comparer

On se compare tellement dans la vie.
Juste de même. Pour tout pis absolument rien.
Le poids, la taille, la couleur de peau, le travail, les études, etc.

Ma job est pas assez importante.
Elle est donc bin plus belle que moi.
J’suis grosse, faudrait j’aille au gym. Comme elle.

Les hommes aussi vous vous comparez. C’est pour tout le monde ce problème-là.

Des fois même, c’est inconscient. On est comme habitués ou mindés à se comparer. C’est bien connu, le gazon est toujours plus vert chez le voisin.

Avec tous les réseaux sociaux qui existent: Instagram, Facebook, Snapchat, nomme-les, c’est pas le best non plus. T’as même plus besoin de regarder les gens pour te sentir inférieur, t’as juste à scroller tes actualités.

Mais tsé, ça vaut tu la peine de se comparer tant que ça, pis se morfondre sur sa pauvre petite vie?  C’est quoi que ça va changer, Really?

Si tu veux de quoi, come and get it.

C’est ta vie. C’est toi le maître de ton destin. C’est toi qui as le contrôle. Moi, je crois que les résultats sont une finalité des décisions que l’on prend. Si tu veux quelque chose, botte-toi les fesses pour arriver à tes fins.

C’est pas l’autre d’à côté, c’est pas tes parents, c’est pas tes amis qui vont faire en sorte que ça change. C’est toi seul.

Ça prend de la motivation en siouplai. Pis c’est souvent une question de priorités.

Rendu là, t’as quelques options devant toi.

Tu te remets en question

Si vraiment tu ne te sens pas à ta place dans ton domaine, dans ta peau, dans ta relation, une petite remise en question est probablement une bonne idée. Quels sont tes objectifs? Tes priorités? Qu’est-ce que tu veux? Pourquoi tu le veux? As-tu fait les bons choix? Si ta réponse est oui, alors continue et n’abandonne jamais. Si non, ressaisis-toi, emprunte un autre chemin et continue d’avancer sans abandonner. La vie n’est pas toute tracée. Ça arrive de se tromper. Ce n’est pas nécessairement un échec de changer de parcours.

Tu acceptes ta situation

Si tu acceptes ta situation, alors apprécie pleinement ce que tu as. Au lieu de focuser juste sur les choses négatives, tu te concentres sur les positives et tu n’en profites que davantage. Pour vrai, je pense que cette option s’applique pour tout le monde, à n’importe quel moment. Le basic que tu dois assimiler, c’est qu’on a une chance inouïe d’avoir le peu qu’on a. Même si un jour tu touches le fond du baril, dis-toi qu’une autre personne est sûrement en train de vivre pire. Tu vas voir, si tu penses comme ça, ça va littéralement changer ton humeur, ta façon de vivre et ta perspective sur tout. Juste de cette façon, ça va te pousser à persévérer.

Dans l’fond, ce que je veux dire, c’est que la vie est bien courte pour se morfondre, pour se comparer, pour vouloir toujours plus. Apprécie chaque moment, apprécie ce que tu as, atteins les objectifs que tu t’es fixés, et ne regrette rien. Jamais.

Révision: Catherine Lajoie

Source photo de couverture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on StumbleUponShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2017. Tous droits réservés
Une réalisation de