Menu

BLOODY BLUES – Par Jade

jadephoto

J’aime le Clamato Mott’s plus que tou-tte, sans égard à son caractère ben trop salé, sans même penser aux boutons qui me poussent dans la face juste d’y penser. C’est mon crush canayen, notre amour est pur. Notre seule menace de divorce, c’est la pierre au rein. Quin!

Ça fait que si y’a un drink qui me fait pleurer des p’tites larmes de bonheur, c’est ben le doux Bloody. Je suis une fan finie. FINIE. À sept ans, j’étais déjà Virgin Ceasar, et quand l’adolescence s’est furtivement pointée, j’ai pas fait ni une, ni deux, j’ai jumpé sur le Bloody. C’est à peu près à ce moment-là que j’ai développé une maladie genre… incurable : l’insatisfaction du 5 à 7.

LE PROBLÈME, c’est que j’ai jamais trouvé un drink qui lui rendait justice, ni à Québec, ni à Montréal, ni nulle part pantoute. J’ai arrêté de compter le nombre de fois où j’me suis décapé la langue avec le pouce et demi de tabasco qui gisait au fond de mon verre, le nombre de fois où une vodka pas yâbe volait la vedette au drink-que-je-m’injecterais-par-intraveineuse.

Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, je me suis mis TU SEULE à la recherche d’une recette parfaite. Mes considérations, c’était :

  1. Le Clamato tablette est plus goûteux que le Clamato frette
  2. J’aimerais ça trouver une alternative au tabasco
  3. Il manque toujours de jus de citron
  4. Ça serait hot, un BC qui aurait un p’tit goût de fumée
  5. Vaut mieux rester dans le classique, pour pas dénaturer la bête
  6. La vodka Kamouraska, qui est pas chère et qui vient d’ici, est merveilleuse dans n’importe quel drink, sauf dans le Bloody. Triste réalité!

N’écoutant que mon instinct, j’ai créé une recette, de même, sur mesure, le pouce, pis le coin d’une table. Pour le goût de fumée, j’ai essayé de mettre une goutte de fumée liquide. Ark! Ark! Ark! J’ai des frissons rien que d’y penser…

Bon! Je sais ben que j’ai pas réinventé la roue, mais je vous partage quand même ma p’tite recette, par amour pour les amoureux du sauvage nectar des Dieux. Enjoy le 5 à 7 baby!

Dans le fond d’un beau verre, mélangez :

  • Du jus de citron — c’est pas de l’onguent —
  • Une pincée de sel de céleri — ou d’épices à steak, si vous êtes wild de même—
  • Une goutte de sauce Sriracha
  • Deux gouttes de sauce Tabasco Chipotle
  • Quatre gouttes de sauce anglaise, la sauce wesweswashtershyeure
  • Un ou deux onces de Vodka, mettons Troïka ou Iceberg

Une fois que c’est mélangé, ajoutez :

  • Du Clamato Mott’ s température pièce — c’est la clef! —
  • Une coupe de glaçons — mais pas trop, pour pas qu’ils diluent votre drink en fondant —
  • Très important : UNE PAILLE ET AU MOINS DEUX TRANCHES DE CITRON

Et si vous voulez être fancy, vous pouvez…

  • Décorer votre chef d’œuvre d’une brochette de crevettes, d’une tranche de bacon ou d’une pince de homard
  • Givrer votre verre de manière classique, avec du sel de céleri et du jus de citron

Vous mettre un bâton de céleri, style « présentation suggérée .

jade

jade@lafabriquecrepue.com

2 thoughts on “BLOODY BLUES – Par Jade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de