Menu

Faire du camping sans pogner le scorbut – Par Jade

kid

Adieu mes crépues,

Aujourd’hui, on va essayer de faire ça officiel ; c’est peut-être la dernière fois qu’on se parle.

Je suis sur le bord du trépas. Du repos éternel. Esti.

En train de noyer mes sécrétions, dans des vieux Kleenex pas doux. J’ai mal en d’sour du nez, j’ai mal à la gorge pis j’ai manqué mon cours d’italien. En plus, j’ai des malaises gastriques pis les yeux qui coulent. J’ai le goût de me DIYer une chandelle au Vicks, d’écrire mon testament, pis d’aller au marché aux puces pour m’acheter une jarre à biscuits pour mettre mes cendres dedans parce que Non! Fuck! Je-veux-pas-que-mon-crew-d’endeuillés-vendent-leur-char-pour-m’acheter-une-mautadite-urne-grise-laitte-parce-qu’ils-se-sont-laissés-prendre-par-l’industrie-de-la-mort-qui-fait-de-l’argent-sur-le-dos-du-monde-qui-ont-de-la-peine. NOT! Quin toé, Lépine Clout’ !

À part de ça, je suis de mauvaise humeur. Y’a mon ordi, aussi, qu’il fallut qu’il mourût cette semaine. Il doit avoir choppé la même affaire que moi. En passant, meet Shirley, c’est mon nouveau portable. En hommage à Shirley Temple. Cute!

Je vais vous raconter l’histoire d’avant mon agonie, en poésie, parce que je me suis toujours dit que le jour de ma mort devrait être un peu romantique, un peu dramatique. Ça va comme suit :

La fin de semaine passée
En camping je suis allée
Il faisait peut-être moins mille
Mais c’était vraiment chill
Sauf que j’avais oublié mon matelas de sol
Ça fait que j’ai pogné le scorbut, l’ebola, pis genre la variole

Et mes derniers conseils furent, vous me voyez venir, somptueux crépus de mon artère coronarienne noyée dans la morve :

COMMENT FAIRE DU CAMPING L’AUTOMNE SANS POGNER UNE MALADIE OBSCURE ATTRIBUABLE AUX IRLANDAIS DE L’ILE DE LA QUARANTAINE, METTONS LE FUCKING TYPHUS.

Conseil number 1 : traîne ton matelas de sol.
Parce que je suis pas sûre que des poumons, ça aime ça dormir à deux pouces d’un tapis de frimas avec des p’tites roches dessus.
 
Conseil number 2 : Traîne ta tuque, mon pote.
Voir le troisième conseil.

Conseil troisième 3 : Mets pas ta tête dans ton sleeping pour dormir parce que ça fait de la condensation pis ça, mon père, chasseur d’expérience et crédible homme des bois, dit que c’est pas ben bon. De là la pertinence de traîner sa tuque.

Conseil numéro 4 : Bring your chauffrette.
Parce que ça réchauffe, oui, mais surtout parce que ça enlève l’humidité. Si t’es dans un camping sans électricité, tu peux aussi prévoir l’achat d’une genre de lanterne sécuritaire avec une bougie dedans, pour accrocher au plafond de ta tante. Tente ! HOMO-FUN!
 
Conseil number 5 : Évidemment, habille-toi en oignon.
Parce que s’il fait chaud, tu vas pouvoir enlever des couches. C’est pas mieux de suer dans un manteau d’hiver, pis de geler comme une crotte après.

Rest in peace man!

jade jadesign

alexe1Alexe Raymond, Réviseure, Raymond.alexe@gmail.com

One thought on “Faire du camping sans pogner le scorbut – Par Jade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre