Menu

La fois où Hermione Granger a jasé féminisme devant le monde entier – Par Pascal

Samedi dernier, au prestigieux siège de l’ONU à New-York, Hermione Granger Emma Watson livrait un touchant discours (ma foi pertinent et nécessaire) sur le féminisme, dans le cadre de la campagne HeForShe, qui encourage les hommes de toutes les nations à dénoncer l’inégalité des genres. L’actrice qui est ambassadrice d’ONU FEMMES depuis six mois (une division réservée à la défense de l’égalité et l’indépendance des femmes dans le monde) a relevé le défi avec brio, en évitant de tomber dans les clichés attendus du discours féministe. Si t’as un petit douze minutes de lousse, jette donc un coup d’œil.

http://www.youtube.com/watch?v=Q0Dg226G2Z8&src_vid=pTG1zcEJmxY&feature=iv&annotation_id=annotation_2614473751

Sinon, tu peux lire l’intégral de son discours ici. Retour sur ses déclarations qui nous interpellent le plus.

a1

« Il s’agit de la première campagne de ce genre à l’ONU : nous voulons essayer de pousser le plus d’hommes et de jeunes garçons possible à devenir défenseurs de l’égalité des sexes. »

Le féminisme est l’affaire de TOUS, au même titre que le racisme et l’homophobie. Arrêtons de penser que ces genres de discours sont réservés aux femmes enragées et aux étudiants en études féministes ! Les hommes aussi doivent être conscientisés, et ce, le plus tôt possible. Lorsque dernièrement, j’ai publié un article en lien avec l’estime féminine, une collaboratrice d’un blogue connu qualifiait mon opinion d’erronée, peu crédible et invalide, parce que je ne suis pas une femme. Je crois que plus les hommes tenteront d’échanger et de comprendre les problématiques féminines, plus l’égalité et la compassion entre sexes évolueront.

a2

«… plus je parle de féminisme, plus je réalise que se battre pour les droits des femmes est devenu beaucoup trop souvent synonyme de haine des hommes. Pour info, le féminisme se définit ainsi : La conviction que les hommes et les femmes devraient posséder des droits et chances égaux. Il s’agit de la théorie politique, économique et sociale de l’égalité des sexes. »

Compris ? Le terme féministe est trop souvent galvaudé et perçu comme péjoratif. Cessons d’avoir peur du terme qui finalement, représente ce que pense la majorité (je l’espère) d’entre nous. Tu penses que les femmes devraient gagner le même salaire que les hommes ? Que les opportunités professionnelles ne devraient pas être mesurées selon le sexe de l’individu? Qu’hommes et femmes méritent le même respect social ? Félicitations, je t’annonce officiellement que t’es féministe !

a3

« J’ai vu des jeunes garçons souffrant de maladies mentales incapables de demander de l’aide, ayant peur que cela les fasse apparaître moins macho (…) J’ai vu des hommes rendus fragiles et anxieux par une perception déformée de ce qui constitue le succès masculin. Les hommes non plus n’ont pas les avantages de l’égalité. »

Cessons d’encourager les préjugés et les stéréotypes, d’un côté comme de l’autre. Encore en 2014, nous y sommes constamment confrontés. C’est notre responsabilité personnelle de les identifier et de s’en défaire. Une jeune femme célibataire ayant une vie sexuelle active sera considérée comme facile, et en opposition, un jeune homme célibataire refusant des avances sexuelles sera considéré comme faible ou impuissant. #LesPréjugésCestNon

Que pensez-vous du discours d’Emma Watson sur le féminisme ? Pensez-vous qu’il reste encore du chemin à faire en matière d’égalité des sexes ?

pascal pascal_sign

alexe1Alexe Raymond, Réviseure, Raymond.alexe@gmail.com

2 thoughts on “La fois où Hermione Granger a jasé féminisme devant le monde entier – Par Pascal

  1. «Pour info, le féminisme se définit ainsi : La conviction que les hommes et les femmes devraient posséder des droits et chances égaux.»

    Le féminisme est un mouvement de lutte contre le patriarcat. Ce sont les mentalités et les comportements qui en résultent qu’il faut changer en profondeur. L’ONU est une institution essentiellement masculine. On y applaudit les discours féministes, comme dans «cause toujours». Lisez le texte de Cynthia Cockburn (Gender and Militarism) que je cite à la fin de http://michellemonette.net/?p=5706

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de