Menu

Quand Pink rencontre City and Color – Par Jennifer

1

Je suis une amoureuse du folk. Ça me transporte dans un univers dans lequel je me sens bien.

Je l’aime surtout les matins. Les matins où le soleil et les nuages m’offrent un ciel rose et bleu comme le lait Lucky Charm. Ça me met dans une ambiance joyeuse, mais surtout chaleureuse. Mon cerveau est encore sur pause quand j’en écoute et ça me fait du bien. Lors de mes trajets d’autobus, je m’assois, je ferme les yeux et je relaxe encore, avec du Ray Lamontagne dans mes oreilles, avant une journée de fou.

Je l’aime aussi dans une salle intime avec des spectateurs silencieux et attentifs où je peux entendre les moindres notes de la guitare et me laisser enivrer par le lap-steel et la mandoline.

Je l’aime aussi lors des road trips aux États-Unis. Les fenêtres ouvertes, les pieds nus sur le datch, les cheveux dans le vent et les regards complices avec mon copilote.

Vous comprendrez que je ne suis pas une de ces personnes qui a besoin d’avoir du gros beat pour starter ma journée. J’ai besoin de me sentir comme quand je me lève le matin, soit dans une atmosphère calme et paisible.

Mon iPhone regorge de chansons folks, comme celles de Ray Lamontagne, Adam Cohen, Simon and Garfunkel et John Mayer (les derniers albums, précisons).

Un nouvel album s’est tout récemment ajouté à ma liste, soit Roseave, un projet d’Alecia Moore (aka P!nk) et Dallas Green (aka City and Color).

3

Ils se sont associés sous le nom You + Me. Cute de même. L’album a été créé en 8 jours. Vous comprendrez donc que le tout est assez minimaliste, mais c’est super efficace. La voix d’Alecia est à son meilleur. Je la préfère comme cela, plus douce et mélancolique. En plus, j’avais peur qu’elle enterre la voix surmagnifique de Green, mais non leurs deux voix s’accordent à merveille. C’est une création, où les jolis accords et les dialogues des chansons nous transportent dans un univers tranquille où la nature est omniprésente et où on y entend seulement le bruit des oiseaux. L’album s’écouterait bien lors d’un week-end dans un chalet dans le fond des bois avec votre monsieur, collés sur le divan en dessous de la couverture de laine.

2

Le ton nous transporte dans un beau voyage musical. Je vous suggère fortement de l’écouter, vous ne serez certainement pas déçu. Je me lance même en vous disant que c’est mon coup de cœur de l’automne. Convaincant non!

Écoutez-le juste ici.

P.-S. : Dallas Green sera en tournée partout au Québec en décembre, mais j’espère pouvoir voir le duo ici ou chez nos amis d’en dessous!

jennifer jennifer_sign

4 thoughts on “Quand Pink rencontre City and Color – Par Jennifer

  1. J’adore Dallas Green depuis des annėes et j’ėtais bien ėtonnė de voir qu’il faisait un cd avec Pink ! Mais je suis vraiment satisfaite et comme toi je suis d’accord pour dire que leurs voix s’accordent à merveille !!

    • Ouiiiii 🙂 C’est du bonbon pour les oreilles. Ça nous empêche pas d’écouter du Dallas Green tout seul quand on veut, parce que je m’en passerais pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de