Menu

Survivre aux lendemains de brosse – Par Jade

Untitled28

Salut mes crépues,

Cette année, pour Noël… Bon, je sais. Je suis en retard. Cette année, donc, pour le jour de l’An, j’ai décidé de vous offrir un cadeau utile. Life saver même.

Trêve d’intro. Passons drette dans le vif du sujet. Cette année, pour le jour de l’An, j’ai décidé de vous offrir…

(Roulement de tambours)

MES 10 MEILLEURS TRUCS POUR SURVIVRE AUX LENDEMAINS DE VEILLE!!!!!

  1. Dormez, dormez, dormez…

D’après moi, c’est la seule chose qui peut sauver votre âme. Si vous pouvez vous offrir ce luxe-là, allez-y! Dormez comme si vous n’aviez jamais dormi.

  1. Hydratez-vous

Un temps des Fêtes sans Powerade, c’est comme une vie sans amour : un fail. Si, par malheur, vous vous retrouvez, le 1er janvier, sans Powerade et dans le brouillard le plus atroce (lire : la tête dans le cul, le cœur sur le bord des lèvres, les jambes molles, à l’agonie), vous pouvez toujours vous rabattre sur le robinet. À la bonne franquette!

  1. T’sais, prendre une bière le matin après une soirée arrosée…

Premièrement, c’est SOUFFRANT, pis deuxièmement, c’est un MYTHE (sans doute propagé par un vieil alcoolique creepy qui avait les yeux jaunes).

  1. Sautez dans votre douche, le plus vite possible

Honnêtement, même si vous n’êtes pas motivé, même si vous aimeriez mieux mourir que de vous mettre tout nu pour patauger dans votre bain, faites-le. Ça va vous remettre les chakras à la bonne place, croyez-moi! Pis brossez-vous les dents, tant qu’à y être. Merci.

  1. Déjeunez bien

Laissez de côté votre restant de pizza. Ma recette d’un parfait déjeuné de lendemain de veille : un grand verre de jus de tomates (l’idéal pour se remettre sur pied, c’est une affaire d’électrolytes), un pamplemousse, une toast au beurre de peanut. Sinon, il paraît que le miel, le sirop d’érable et les œufs pochés font des miracles. J’ai lu, quelque part, qu’il fallait éviter le café. Personnellement, je-suis-pas-rendue-là.

  1. Demain, ça ira mieux…

Mettons que vous vous réveillez avec un bon gros mal de bloc, certes, mais aussi, et ça, c’est le plus douloureux, avec la honte de la veille (ce grand fléau qui te pogne quand tu penses que tu as dit des niaiseries quand tu étais saoule) collée aux talons. Ne paniquez pas. Premièrement, vous capotez sans doute pour rien. Deuxièmement, c’est pas hangover que vous allez régler ça. Ça vaut donc pas la peine de vous torturer. Pour l’instant. Troisièmement, s’en faire pour rien, c’est des plans pour tomber dans la déprime. Gardez l’esprit léger et pensez à de belles choses écrasées sur votre divan, en écoutant un film cucu.

  1. Ne pas fumer quand vous êtes hangover

C’est non! Ark! Caca! Wanna die! Déjà que la veille, vous avez fumé comme une cheminée, pis que ce matin, vous auriez besoin de vous faire ramoner, c’est pas la peine d’en rajouter.

  1. Appelez votre mère

C’est toujours réconfortant. À part si vous avez une mère comme la mienne. La dernière fois que je l’ai appelée, déchue comme Lucifer, elle m’a dit, crampée, « de me coucher en boule pis de brailler sur mon sort ». Chère mommy!

  1. Vous traiter

IBUPROFÈNES LOVE.

  1. Entourez-vous de personnes pour vous dorloter

Pas besoin de vous dire pourquoi. J’irais bien prendre soin de vous mes creps, mais t’sais, le 1er janvier… je risque d’être amochée!

Happy New Year mes ti-cœurs!
Santé, amour, paix, réussite, joie, alléluia!

 jade jadesign

alexe1Alexe Raymond, réviseure, raymond.alexe@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de