Menu

Chicago a tout pour rendre les villes VERTES de jalousie – Par Alexandre

31 JAN_ALEXANDRE_1

La première grande ville américaine que j’ai visitée a été Chicago en 2010. Un véritable coup de foudre, pour plusieurs raisons. Sa modernité, son art public, son architecture et son côté humain ont su me charmer, mais son caractère écologique a été fatal, comme si j’avais reçu la flèche du bébé en bobettes Cupidon dans mon cœur. Il y a une quantité phénoménale et surprenante de parcs et en plus, si on lève les yeux vers le ciel, on peut y apercevoir de la verdure même sur plusieurs toits de la métropole de l’Illinois. Chicago, de plus en plus, est reconnue pour son caractère écolo. Laissez-moi vous présenter sa nature urbaine en quelques lieux.

31 JAN_ALEXANDRE_2

SON LAC ET SES MOYENS DE TRANSPORT

Sur les bords du lac Michigan, qui est tout simplement gigantesque (on dirait la mer), il y a des plages à couper le souffle d’une blancheur digne des plages antillaises. Ça vous dit de faire du jogging ou un 40 km de vélo sur le bord de l’eau avec les plages, les vagues et le vent du large? Eh bien! À Chicago, c’est possible grâce au long parc linéaire aménagé que la ville offre. Bien sûr, elle offre aussi des services de métro et d’autobus hyperefficaces et de plus en plus de pistes cyclables.

31 JAN_ALEXANDRE_3

SES TOITS VERTS

La verdure sur les toits n’est pas seulement un poumon de plus pour les habitants de la ville, mais également un acolyte considérable pour l’efficacité énergétique des bâtiments. L’hôtel de ville de Chicago est muni d’un de ces toits vivants et économise près de 5 000 $ par année grâce au pouvoir des végétaux. Les plantes ont un pouvoir isolant en hiver en coupant la fraîcheur directe à l’édifice, mais elles rafraîchissent aussi les toits et diminuent la chaleur en été. Les toits verts diminuent donc les îlots de chaleur urbains, qui créent chaque été, dans les grandes villes, de grands problèmes de santé et d’inconfort pour plusieurs citoyens. Les plantes contribuent aussi à la diminution du smog, et l’eau de pluie est absorbée par les toits, ce qui aide grandement à diminuer l’engorgement des égouts. La ville compte plus de 350 toits verts. Bien joué Chicago!

31 JAN_ALEXANDRE_4

SES PARCS ET SON ART PUBLIC

Millenium, Lincoln et Grant sont tous des noms de parcs de la ville. Ces endroits de sociabilité et de relaxation incomparables sont à couper le souffle. Apportant la fraîcheur de la nature en ville et l’art des plus grands, ils se présentent au public comme un musée à ciel ouvert. Que ce soit grâce à l’art d’Alexander Calder, de Picasso, de Chagall ou de plusieurs autres artistes de renom, Chicago nous transporte dans le monde où l’on veut être, où l’architecture, les œuvres, la verdure et le bon temps forment une union durable.

31 JAN_ALEXANDRE_5 31 JAN_ALEXANDRE_6

Voilà! Maintenant, vous voyez pourquoi Chicago est mon kick amoureux des USA pour le moment. C’est bien certain que je n’ai pas encore eu la chance de visiter Portland en Oregon, qui est considérée comme la ville la plus écologique et dynamique de nos voisins du Sud, mais si j’en ai la chance, je vous la présenterai dans un prochain billet. 😉

Quelle est votre ville préférée?

Voici un documentaire fort intéressant si vous souhaitez en connaître davantage :

alexandre alexandresign

photo_Caro (1)Caroline Prud’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre