Menu

Lunettes & makeup : mini guide – Par Fay

On s’entend, les lunettes constituent une affaire de style grave. Puisque nous les affichons souvent en tant qu’article complémentaire à notre look global ou carrément comme un fashion statement pesant, j’en conclus qu’à moins que vous ne portiez aucune attention particulière à la monture siégeant à longueur de journée sur le top de votre nez (ce qui serait excessivement bizarre), les lunettes représentent un élément indéniablement déterminant dans l’image que vous désirez projeter. Déjà, c’est gros comme truc. Genre, magasiner des lunettes peut s’avérer une expérience angoissante. Une fois la monture choisie, une autre tâche devant laquelle la possibilité de se sentir confuse risque d’apparaître est bien sûr, le maquillage.

Fait vécu : un jour que je suis particulièrement très de bonne humeur, t’sais, le genre de jour où ton esprit créatif est ouvert à du funkyness sans borne qui te pitch hors de ta zone de confort en une nano seconde… Bref, ce jour-là, je m’achète des grosses lunettes DE VUE (pas juste pour le soleil, nonon, des vraies lunettes pour ma myopie) avec une monture ROSE BÉBÉ pour le demi-cercle du haut et BLANCHE pour le demi-cercle du bas. J’avais vraiment pas envisagé à quel point je me limiterais dans mon maquillage le temps du port de cette trouvaille (douteuse). Là où je veux en venir, c’est que le port de lunettes requiert un maquillage adapté. Particulier. Soigné. Et parfois retouché en fin de journée. Rien de bien complexe ici, mais des petites astuces qui sauront vous conférer plus d’assurance si vous vous trouvez hésitante devant le combo makeup-monture. Parce que t’sais, y a personne qui veut avoir l’air d’un clown au final… Surtout pas d’un clown à lunettes, parce qu’un maquillage disgracieux, c’est quelque chose, mais un maquillage disgracieux toppé d’une monture qui fitte pas pantoute, c’en est une autre! (Et c’est pire).

Le type de verres 

Êtes-vous myope? Hypermétrope? Presbyte?

Voilà un point dont vous devez vous soucier dans votre choix de la composition de votre maquillage. Les verres utilisés pour corriger la myopie ont tendance à rapetisser les yeux, il faudra donc dans ce cas, mettre l’accent sur un agrandissement oculaire subtil. Pour ce faire, il est bon de toujours employer une couleur de base de type champagne ou vanille et de la déposer en dessous du sourcil ainsi que sur toute la paupière pour former un fond. Ensuite, il est bien de vous diriger vers des ajouts d’ombres aux tons clairs et lumineux afin d’optimiser l’effet agrandissant recherché. Si vous êtes myope et que vos yeux ne sont déjà pas très grands, évitez le eye-liner foncé appliqué sur tout le contour intérieur (la muqueuse) de l’œil. Le contraste noir (mettons que vous prenez un eye-liner noir) versus le blanc des yeux rétrécit leur dimension. Simple illusion d’optique désagréable. Vous pouvez quand même tracer une ligne classique cat eye qui est de mise en toutes circonstances. Pour l’hypermétropie et la presbytie, il s’agit de créer l’effet contraire. Puisque ces verres rendent les yeux plus grands (ou même gros), on ne se gêne pas pour les rapetisser un petit peu. On privilégie donc le smokey eye, le eye-liner double (en haut et en bas), le eye-liner foncé sur la muqueuse, tout ce qui fait ressortir le regard est permis. Vous pouvez aussi faire un dégradé de couleurs (couleur pâle dans le coin interne de la paupière, couleur foncée dans le coin externe). Le but ici est de faire attention à bien coordonner les couleurs choisies avec la couleur de votre monture. Par exemple, si votre monture est rouge, il faudrait demeurer dans le spectre des couleurs chaudes : un beige pour le fond, un doré pour la paupière mobile, un brun doux pour le creux… Il faut seulement faire attention aux contrastes-chocs du genre : monture vert pomme avec ombre à paupières fuchsia. D’après moi, plus le funky level de votre monture est haut, plus il est à votre avantage de souligner vos yeux avec parcimonie, en respectant le code des couleurs (chaud/froid).

La question du mascara

Un problème semble exister parmi les porteuses de lunettes. Je ne sais pas si c’est un mythe (parce que je n’affrontais pas ce problème lorsque j’arborais mes immenses lunettes roses et blanches), mais si vous avez les cils excessivement longs et qu’ils inscrivent de petits dépôts noirs dans les verres de vos lunettes au courant de la journée, deux solutions s’offrent à vous. Choisissez un mascara volumisant plutôt qu’allongeant ou si vous ne pouvez vous résoudre à laisser aller la longueur, essayez d’utiliser un recourbe-cils. Cet instrument rend les cils hyper verticaux, donc moins susceptibles d’aller faire des beurrasses dans vos verres. (Ne jamais recourber vos cils après l’application du mascara. Cela risquerait de les endommager ou pire les casser. À faire avant!)

PIC1_16MARS_FAY

La priorité au cache-cernes

Surtout si vous détenez une monture dont le rebord inférieur passe tout près du cerne, il est nécessaire de ne pas skipper l’étape du cache-cernes. Les montures peuvent malheureusement souligner ou accentuer leur présence, c’est pourquoi se munir d’un excellent produit qui reste bien en place (comme l’incontournable cache-cernes Portfolio de Lise Watier) m’apparaît comme un choix judicieux et avantageux.

Bon contour, bonne structure

Je mentionnais tout juste le Portfolio de Lise Watier parce que ses fonctions sont beaucoup plus nombreuses que simplement camoufler les cernes. Quand on porte des lunettes et qu’on se maquille, le mot à garder en tête est : équilibre.

Que faut-il pour atteindre l’équilibre? Bin, il faut rééquilibrer. Admettons que quelqu’un porte des grosses barniques cool, mais qui prennent la moitié de son visage. Dans un cas comme celui-là, on n’hésite pas à définir les joues. (Et à mettre du blush, sans toutefois exagérer). Le Portfolio contient plusieurs beiges, un lilas pour illuminer les zones d’ombre et un vert pour camoufler les rougeurs. Il suffit de se renseigner un peu sur l’art du contouring si vous êtes novice et ensuite vous pourrez highlighter et définir les parties de votre visage qui feront en sorte de bien balancer le tout.

image3_16mars_FAY

La bouche : une occasion en or

Vous portez des lunettes depuis deux jours, vous êtes une fan finie de gros makeup de yeux extravagants aux couleurs flamboyantes. Vous avez choisi une monture chamarrée pseudo déroutante avec des motifs psychédéliques. Vous éprouvez une sensation de deuil par rapport à votre arsenal maquillage pour yeux. No worries!!! C’est juste une indication qui dit que le moment est venu de changer le mal de place. Vous pouvez essayer de diminuer l’effort sur les yeux et de rediriger l’attention sur la bouche. Un rouge carmin par exemple. Un classique avec effet assuré!

L’épilation des sourcils

Déjà, structure, contour, équilibre et définition ont été mentionnés. Tous ces mots regroupés m’orientent vers mon dernier point : les sourcils. On connait l’importance des sourcils dans l’harmonie d’un visage et je crois que chez les porteuses de lunettes, cette importance devient cruciale si l’on veut, encore une fois, équilibrer le tout. Des sourcils bien définis, ce n’est pas seulement utiliser un gel teinté ou une poudre pour combler les zones problématiques, c’est surtout confier leur épilation à des mains expertes.

En espérant que vos lunettes ne vous empêchent pas de vous lâcher lousse dans votre créativité maquillage… Si c’est le cas, allez-y par essai/erreur et ne vous gênez pas pour mettre et enlever vos lunettes en court de route (lorsque vous vous maquillez) afin de tester les effets.

fayalexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre