Menu

Mommy aka comment faire ton kombucha maison – Par Joëlle

Là, la poterie, le tie-dye… vous allez commencer à me trouver hippie pas possible. Peu importe, je m’assume, assise sur ma montagne de chanvre en rotin bio. Et cette semaine, c’est ben excitant d’être gitane, parce que je fais du kombucha maison. Pis pour une fois, je te réfère pas à Wikipédia, je t’explique.

Le kombucha, c’est un genre de champignon, que tu mets dans du thé (pas n’importe comment là, je t’explique après) avec du sucre, pis ça fait du thé fermenté. Là, la grande question c’est :

POURQUOI BOIRE DU THÉ FERMENTÉ JOËLLE?

Parce que c’est dégueulasse! BEN NON. Parce que c’est bon pour toi, fille. Pourquoi, je l’sais tu, je suis pas médecin, mais c’est bon, quand tu le bois, ton corps te dit merci. Essaie, on s’en reparle.

Là, je t’explique pourquoi c’est important pour moi. Il y a dix ans, ma mère a souffert d’une maladie digestive terrible. Elle a été hospitalisée 90 jours, a fêté ses 50 ans à l’hôpital, a été opérée trois fois (chaque fois, mes parents me disaient que ce n’était pas grave et de ne pas m’inquiéter, mais c’était grave et j’aurais dû m’inquiéter bien plus). La cause de cette maladie? Le stress, la badluck, on sait pas trop… Et comme ça pourrait m’arriver à moi aussi… je prends pas de chances. Alors moi, quand tu me dis que je dois acheter une maman kombucha pour faire du thé kombucha qui va me mettre plein de bonnes bactéries dans le corps, ben je pense à ma mère pis ça me tente.

JOELLE_9AVR_PHOTO1

Ça faisait très longtemps que je voulais faire du kombucha maison, parce que ma consommation de RISE Kombucha (ma marque préférée) grugeait un bon 20 $ de mon budget par semaine. À 4 $ la bouteille, à moment donné…

Alors cette semaine, en pleine fin de stage (oui, je continue de te gosser avec mes 6 cours), j’ai pris 1 heure pour aller m’acheter ma maman à l’épicerie bio et j’ai fermenté, les chums. On sait pas ce que ça va donner encore (ça prend 10-15 jours, fait que pars pas ça avant d’aller en voyage de trois semaines en Grèce, à moins que tu veuilles un thé qui danse dans ton appart en revenant).

J’ai ici pour toi, jeune fille pleine de vie, trois recettes proposées par des hippies en règle. Ça revient pas mal tout au même, mais sache que, moi, j’ai fait confiance à Crudessence pour ma maman.

Recette de Crudessence 

Recette d’un duo mère-fille hippie

JOELLE_9AVR_PHOTO2

Recette de wake-up world, un lien trouvé sur la page Facebook d’un bar à kombucha australien.

By the way, j’attends que celui qui a envie d’ouvrir un bar à kombucha à Québec ou Montréal se présente à l’émission des Dragons. Il a tout mon appui.

Sinon, voici la photo de casting de ma culture naissante :

JOELLE_9AVR_PHOTO3

Avant de te laisser, une couple de mises en garde :

  • Quand tu fais du kombucha, oublie le MÉTAL. Faut pas que ça touche à la culture, au pot, etc etc. Tu prends des cuillères de bois pour goûter, tu brasses avec des cuillères de bois ou de plastique… comprende?
  • Lave toé les mains avant de prendre ta culture. Elle est fragile.
  • Ta culture, c’est comme une plante. Ça peut mourir. Si ta maman a des moisissures noires, tu me jettes ça aux vidanges, ou tu la vends à des jeunes en disant qu’ils vont halluciner. Je niaise. La seule drogue que je prends, je la trouve au Chocolats Favoris, demandez à mes amis.

Bonne semaine. Euh, scuse, je veux dire bonne chance!

On s’en reparle, en attendant, much love pour les mamans de toutes sortes.

xx

joellealexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de