Menu

Let’s get real: the naked truth (of your face) – Par Fay

Le « no makeup » makeup look n’a jamais été si populaire. Quand je me penche sur le phénomène, une question se dresse au milieu de ma tête : pourquoi artificiellement recréer un look que je peux, en tout temps, afficher naturellement? N’allez pas penser que je n’aime pas le concept du « no makeup » makeup. Je l’adore et le vénère. Eh oui, bien sûr, il y a une grosse différence entre ma face nue, sans absolument même pas un grain de maquillage et cette allure bonne mine « naturelle » que j’obtiens avec un peu de cache-cernes, une CC cream et un bon mascara. (Finalement avec aussi un peu de blush et un rouge à lèvres soft pink ou beige mat). Partout où je vais, j’observe. J’ai un œil amoureux du détail. Et même si ma passion pour le maquillage s’avère puissante, lorsque je croise une fille au visage nu et frais, ou que je vais prendre un thé avec mon amie qui ne porte aucune trace de makeup, je ne peux m’empêcher de les trouver si belles.

Le même scénario se produit quand j’ai dans mon champ de vision une fille beaucoup trop lourdement maquillée du genre « je porte un masque pour sortir de chez moi ». J’en viens toujours à conclure qu’elle doit être plus belle avant sa routine makeup. Ça me perturbe énormément quand je fais face aux vraies raisons qui me poussent à me maquiller avant de quitter mon appartement, disons un jour off où ça me tente plus ou moins de faire un quelconque effort. Qu’est-ce qui me motive à tapoter mon concealer, à passer en vitesse un coup de pinceau plein de poudre pour matifier ma peau pour ensuite appliquer un peu de mascara? Est-ce que je me sens réellement mieux dans ma peau? Les raisons qui motivent l’usage du maquillage demeurent personnelles, mais subsiste tout de même en moi un sentiment d’irritation provenant d’une affaire non résolue… Pourquoi diable ne suis-je pas à l’aise d’aller faire mes courses sans AUCUN maquillage? C’est tout de même ironique. Je trouve ça super éblouissant et louable chez les autres filles, mais moi j’me sens moche si je le fais. Il y a plus encore : pourquoi le mot « courageux » me vient-il à l’esprit lorsque je pense à une fille qui irait au travail makeup free? C’est quand même tordu. En toute honnêteté, si je ne porte pas de cache-cernes, j’ai l’impression que la personne l’autre bord de la rue va les remarquer. Qu’ils sont si énormes qu’un GPS pourrait les localiser.  J’en fais presque une psychose. Mais je sais aussi que quand j’ai assez de sommeil, que je fais suffisamment d’exercice, que je m’alimente bien et que je suis hydratée, bref, quand je prends bien soin de moi, j’ai envie d’en mettre moins et mes cernes diminuent. Ils semblent donc moins m’obséder de façon maladive.

À toutes les filles de la planète : vous êtes BELLES. Le maquillage, c’est supposé re-haus-ser, pas transformer du tout au tout. Rehausser la beauté naturelle, ça implique nécessairement que vous êtes belle au départ! Je vous propose donc de visiter les quelques raisons valables (à mes yeux) de s’offrir des mini vacances de maquillage une fois de temps en temps… et ainsi apprendre à s’aimer davantage telles que nous sommes.

  1. Trouver une alternative

Si la journée choisie en est une de repos, c’est-à-dire un jour off, pourquoi ne pas en profiter pour prendre soin de votre visage? Un jour sans maquillage est l’opportunité idéale pour vous faire un soin à la maison ou encore mieux, prendre un rendez-vous chez l’esthéticienne. On a trop souvent recours au maquillage pour camoufler les imperfections cutanées, or, il est nécessaire de s’en prendre à la source du problème pour améliorer la qualité de notre teint, ou de la peau en général. Un bon masque détox, une exfoliation en profondeur, des patch revigorants pour le contour des yeux… il existe de multiples options pour retrouver un « glow » naturel.

  1. Laisser respirer

Dans le même ordre d’idée, ne pas se maquiller pour un jour ou deux par semaine constitue un véritable cadeau pour sa peau. Ça lui donne un break… Même si on fait des efforts pour utiliser des produits doux ou bio, il reste que le makeup représente tout de même un danger d’obstruer les pores ou d’agresser la peau. Je suis pas mal certaine que si la peau pouvait parler, elle vous dirait merci lorsque vous ne vous maquillez pas!

  1. No makeup, no problem

Ça peut sembler tiré par les cheveux, mais se maquiller peut être stressant. Mettons que vous vous levez en retard. Vous faites tout en votre pouvoir pour squeezer votre temps de maquillage dans la demi-heure dont vous disposez pour prendre une douche, manger, choisir vos vêtements… Des fois, faut savoir prioriser et couper aux bons endroits. Si l’idée d’aller au travail sans maquillage vous paralyse, essayez de réduire au strict minimum. Par exemple, choisir un truc indispensable que vous pouvez appliquer rapido presto, comme le mascara.

  1. Cest incroyablement relaxant

Quand je ne me maquille pas, je remarque premièrement combien de temps je sauve. Je peux sortir de chez moi sans passer mon gros vingt minutes de base (qui peut très bien s’étendre jusqu’à quarante-cinq minutes) devant le miroir. Deuxièmement, je peux librement jouir de me frotter les yeux quand bon me semble. Troisièmement, plus tard dans la journée, quand je cogne des clous devant la télé, j’ai l’immense plaisir de me rappeler que je n’ai pas à aller me démaquiller à moitié somnolente. Je peux juste plonger dans mon lit. Je sais que ça sonne anodin, mais c’est teeelllllllllement l’fun. Se réserver le droit d’avoir une journée ghetto pour aller faire l’épicerie en sweatpants, pas maquillée avec les cheveux en boule sur la tête, c’est magique. En plus d’être relaxant.

  1. Briser la dépendance

Si une fille n’est plus capable d’aller au dep sans maquillage, c’est qu’elle est accro. Trop c’est trop, il faut agir. Se sentir davantage « soi-même » lorsque maquillée plutôt qu’à l’inverse indique que l’on doit reprendre le contrôle de la perception que l’on a de notre visage au naturel. Après tout, on n’est pas né avec du makeup dans la face hein? Regardez une photo de vous lorsque vous aviez huit ans. Fortes sont les chances que vous vous trouviez bin cute. Qu’est-ce qui a changé tant que ça? Oui la peau présente des imperfections, elle est usée par le temps. C’est un fait. Mais votre nez, vos yeux, votre bouche… Ils sont tous à la même place et ce sont eux qui forment l’harmonie principale de votre beauté unique.

  1. Sassumer au naturel = empowerment

Être libre. S’affranchir des conventions de beauté le temps d’une journée. Mettre de côté les peurs irrationnelles du genre « sans maquillage, je me sens invisible. »  On veut toutes se sentir belle… mais au risque de tomber dans le quétaine, je souligne que la beauté, la vraie, l’authentique, celle qui fait briller vos yeux et déploie votre sourire ne s’obtiendra jamais avec des petits pots de crème ou des couleurs. Le maquillage aide, sans contredit, à améliorer son apparence. La véritable beauté passe par l’intérieur et s’exprime à travers l’énergie que vous dégagez. Allez faire un tour dans un lieu public après avoir fait une heure de jogging (et avoir pris une douche bien sûr), pas maquillée. Je vous garantis que vous allez rayonner et ce ne sera pas à cause de votre fond de teint ou vos cils recourbés. Vous pensez qu’il est impossible de séduire le sexe opposé sans makeup? Mesdames! Au contraire. Une femme bien dans sa peau, sûre d’elle-même, et au naturel en plus, c’est super attirant. Et attirer un regard quand on n’est pas maquillée, c’est de l’empowerment à l’état pur. C’est du what-you-see-is-what-you-get.  C’est la célébration de l’acceptation de son véritable visage. En définitive, c’est juste une petite démonstration saine d’amour de soi. N’oubliez pas, vous êtes toutes belles sistas!

fayalexe

           

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre