Menu

No cars go (îles Gili en Indonésie) – Par Mélanie

Au revoir Bali! On se revoit à la fin du voyage! L’Indonésie compte 17 000 îles, et bien que Bali soit la plus populaire, pour plusieurs elle n’est pas considérée comme étant la plus jolie. L’île étant devenue victime de son succès, les prix sont plus chers qu’ailleurs et il est parfois difficile de trouver des lieux peu explorés par les touristes. Je ne cache pas aussi que j’ai trouvé certains endroits lourds dû au trafic et à la sollicitation constante des Balinais pour la vente de divers produits et services. Tu as le goût de leur dire Give me a break please! Toutefois, j’ai déjà hâte d’y retourner puisqu’elle renferme plusieurs petits coins de paradis où je n’ai pas encore mis les pieds.

5juin_melanie_photo1

Pas très loin se trouvent les Gili, 3 petites îles où il y a aucune voiture, moto, aucun chien et policier. La calèche et le vélo sont les moyens de transport. Il y a une population de chats assez impressionnante. La notion du temps est absente. Les champignons magiques sont offerts ouvertement. De nombreux bars et restaurants n’hésitent pas à nous le rappeler, étant donné qu’il n’y a personne pour arrêter qui que ce soit. Trawangan, Meno et Air, 3 îles bien distinctes.

les-vues-de-haut5juin_melanie_photo3

L’une des raisons majeures qui m’a poussée à aller sur les Gili est sa biodiversité marine importante. Résultat, plusieurs écoles de plongée s’y trouvent. Il est donc simple d’effectuer sa certification PADI ou SSI. J’ai rencontré quelques voyageurs à Bali qui m’ont parlé de Gili Air et m’ont fortement conseillé d’y faire ma formation Open Water. Je n’étais pas certaine au départ puisque j’avais peur que cette île soit trop tranquille, et surtout que visitée par des petits couples à la recherche de romantisme, un peu comme Meno. La dernière chose dont tu as envie quand tu voyages loin de ton copain, c’est de te le faire rappeler à chaque 2 minutes. Allo la déprime! L’idée préconçue que je m’étais faite n’est pas le reflet de la réalité. (Bon, oui, il y a des couples et, en passant, je ne les fuis pas comme la peste. J’en ai d’ailleurs rencontré un de la Hollande vraiment trippant à mon hôtel.) Oui, l’île est tranquille comparativement à sa voisine, Gili Trawangan, qui ressemble plus à une ville qu’à une île où l’on fait le party à toute heure du jour. Bon plan pour ceux qui recherchent ça. Air a conservé son état sauvage tout en offrant la possibilité d’y faire de nombreuses activités aquatiques, de bien manger, de fêter dans quelques bars et, surtout, de se prélasser sur ses plages de sable blanc. C’est l’équilibre parfait comme diraient plusieurs de ses habitants. Je ne me suis pas ennuyée 2 secondes sur cette île.

Exif_JPEG_PICTURE

Exif_JPEG_PICTURE

Les Indonésiens sont pour la plupart très croyants et pratiquants. La religion occupe une place importante dans leur vie et dans le paysage. Contrairement à Bali, qui est majoritairement hindoue, les Gili sont musulmanes. Ce qui signifie qu’il y a présence de mosquées, et elles sont loin d’être discrètes. On l’a appris à nos dépens lors de notre première nuit sur l’île. J’avais réservé rapidement un petit bungalow la veille sur Booking et, sans le savoir, celui-ci était situé à deux pas d’une des mosquées. À 5 heures du matin, le volume réglé au maximum, les prières retentissent dans les haut-parleurs pendant 1 heure! Notre sommeil a été troublé brusquement, et malgré mes bouchons et mon oreiller sur ma tête, je n’ai pas réussi à me rendormir. Le coq est relaxant à côté d’un pareil vacarme. Je suis habituellement très ouverte d’esprit pour ce qui est de la pratique des différentes religions, et je trouve que le voyage est une occasion inouïe pour en apprendre davantage sur celles-ci. Par contre dans ce cas-ci, désolée, j’ai de la difficulté à embarquer. On commençait notre formation Open Water en plongée ce matin-là. Ça ne nous laissait pas suffisamment de temps pour faire notre check out et se trouver un autre endroit. On est donc restées à contrecœur pour une autre nuit.

5juin_melanie_photo5

J’ai passé 5 jours sur Air au total, et la Québécoise avec qui je voyageais depuis Mundok, 4 jours. Je ne pensais pas y rester aussi longtemps. Les 3 journées consacrées à la certification étaient très intensives. Je n’ai donc pas trop eu l’occasion d’explorer l’île et je ne me sentais pas l’envie de bouger. C’est aussi ça la beauté de voyager seule sans trop avoir un itinéraire fixe : tu y vas comme tu le sens.

5juin_melanie_photo6 5juin_melanie_photo7

Au cours de notre formation Open Water, on a pu explorer et surtout mieux connaitre ce deuxième monde qui vit sous l’eau. J’ai beaucoup entendu parler des petites îles de la Sonde où les fonds marins ne laissent aucun plongeur indifférent. Parmi celles-ci se trouve l’île Komodo, classée dans les 7 nouvelles merveilles naturelles du monde, où les légendaires dragons portant le même nom y vivent. Il est possible de Lombok, île voisine de Gili Air, de partir en bateau pour 4 jours et de se rendre à Labuan Bajo, port de Flores, et d’arrêter sur plusieurs îles, dont celles où se trouvent les Komodos. J’ai décidé d’effectuer la traversée, ne sachant pas trop dans quoi je m’embarquais… L’aventure a été intense dans tous les sens du terme. J’en garde encore des séquelles. Je vous en parle la semaine prochaine.

melaniemarie-claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre