Menu

Journal d’une globetrotteuse : la Croatie – Par Emma

E12

Depuis toujours, je rêve de découvrir le monde, d’aller aussi loin que je peux pour m’entourer d’exceptionnels paradis terrestres. Enfant, je me disais donc que je serais une globetrotteuse, une jeune femme qui évoluerait au fil des pays qu’elle toucherait. Adulte, je me trouve alors à combler mon besoin grandissant de voyager.

C’est donc en respectant ces plus profonds désirs ancrés en moi que j’ai quitté ma ville natale pour plus de deux mois, afin de découvrir, entre autres, la Croatie, l’Italie, la France, la Suisse et New York, ainsi que de participer à un camp scout au cœur de notre beau Québec.

Il y a déjà une semaine que je parcours la Croatie avec mon charmant backpack et une amie. Que dire de la Croatie?

La Croatie est un grand rêve pour plusieurs d’entre nous. En atterrissant à Dubrovnik, le souffle m’a été littéralement volé : à ma fenêtre, un paysage époustouflant où se mélangent des montagnes vertigineuses à une mer colorée d’un bleu si pâle qu’on en voit pratiquement les fonds marins. Un endroit tellement romantique avec des paysages incroyables! D’endroit en endroit, on est toujours plus dépaysé, toujours plus abasourdi et impressionné de voir que, oui, les images du Net existent, en plus belle réalité encore.

Ce n’est pas tout d’apprécier ses beautés naturelles; la température et le soleil réchauffant sont confortables plutôt qu’étouffants. On s’y sent bien, et entouré.

Et, contrairement à certaines croyances, je ne me suis jamais sentie en danger, ni observée par les hommes croates. En Méditerranée, les gens sont expressifs et crient souvent, non pas par mécontentement ou fâcheuse expression. C’est seulement leur façon d’être et de profiter de la vie, que de s’exclamer pour un rien! C’est aussi le cas pour leur nourriture, si goûteuse et abordable : les citoyens partagent généreusement leur culture.

Côté financier, un budget quotidien en kunas pour les backpackers est d’environ 200 kunas par jour, ce qui représente 40 dollars par jour. Par contre, voici quelques astuces pour économiser :

  1. Économisez sur le billet d’avion. Personnellement, je les achète avec mes points Aéroplan, qui m’ont permis de ne payer que les taxes aéroportuaires.
  2. Économisez sur les dépenses personnelles. Les attrapes touristes, il y en a tellement! Plutôt que de dépenser en bracelets et tasses « croates », gardez cet argent pour des dépenses vraiment utiles comme les déplacements et les prix d’entrée des excursions.
  3. Parlant des excursions, ce n’est pas toujours avantageux d’acheter les excursions dans leur ensemble. Informez-vous au centre d’information touristique, et ils vous diront comment vous rendre. Vous n’aurez qu’à payer le bus ainsi que le prix d’entrée du lieu en question.
  4. En Croatie, les gens sous-louent leur chambre ou une partie de leur appartement! On est ULTRA confortable, c’est sécuritaire tant qu’on fait attention et c’est très économique. Sinon, les auberges de jeunesse ont des dortoirs où l’on peut dormir pour aussi peu que 20 dollars par nuit, tout en étant en sécurité aussi.
  5. Au lieu de manger 3 repas par jour au restaurant, faites votre propre épicerie dans les marchés locaux. Personnellement, j’économise énormément en n’allant au restaurant qu’une ou deux fois par semaine!

Voici un itinéraire assez complet de ce que j’ai fait jusqu’à présent! En plus de passer par tous les musts, j’ai eu la chance de séjourner avec les locaux dans leur appartement, ce qui m’a vraiment permis d’entrer dans leur mode de vie.

Jour 1

Arrivée à l’aéroport de Dubrovnik.

Découverte de la ville fortifiée et baignade sur une petite plage toute proche.

Note : la ville de Dubrovnik est devenue de plus en plus touristique, bondée de gens et donc très chère. Une nuit y est suffisante.

Jours 2-3-4

Départ en ferry vers l’île de Mljet, une île dont la moitié est un parc national. Il est illégal d’y camper, mais on peut toujours profiter des chambres avec vue sur la mer pour 25 $.

Découverte à vélo du parc national, des lacs Jezero et de plusieurs plages différentes et toutes aussi impressionnantes.

Baignades et tour en bateau pour voir ces merveilles naturelles.

Note : les plages sont rocailleuses! Je suggère donc de porter de petits souliers d’eau.

Jours 5-6-7

Direction Hvar dans le même ferry que celui pour Mljet.

Découverte des lieux, du port et de l’histoire de la ville.

Baignade sur des plages différentes, plus grosses et plus bondées de gens qu’à Mljet.

Jours 8-9 (optionnel)

Ferry vers l’île de Brac, à Bol.

Endroit parfait pour tous les sports nautiques (windsurf, paddleboarding, snorkeling, jetski, etc.)

Jours 10-11-12-13

Ferry vers Split, une grande ville où sont mélangés luxe, pub crawls et partys, restaurants chics et abordables au bord du port, plages et marchés charmants.

Journée de randonnée à Marjan, aussi sur les sentiers avec vue sur la mer du haut de la montagne.

Journée de découverte au parc naturel de Krka, en autobus plutôt qu’en activité organisée.

Journée d’excursion en bateau à Hvar, aux blue caves et sur plusieurs magnifiques îles.

Départ en autobus vers les Lacs de Plitvice et deux journées à les visiter, car c’est une activité très populaire.

Note : les lacs de Plitvice sont beaucoup plus gros que le parc national de Krka, qui ne fait pas beaucoup plus que 2 km. Je conseille donc, si ce choix est de mise, de visiter les lacs de Plitvice plutôt que Krka.

Jours 14-15

Départ vers la ville de Pula, avec ses magnifiques plages et façades desquelles on saute dans la mer.

Bateau vers Venise.

En temps normal, je conseille deux semaines pour visiter la Croatie. Aussi, au mois de juin, je n’ai pas eu de difficulté à trouver un logement plus que convenable, même si je n’avais réservé nulle part! J’ai même économisé comme ça, en négociant les prix parfois trop élevés pour mon budget. De façon générale, en sortant des bateaux, plusieurs Croates offrent leur appartement ou chambre au même prix qu’un dortoir d’hostel. On y est bien, et c’est parfait pour de jeunes couples ou groupes d’amis.

De façon générale, je mords dans cette vie de voyageuse en Croatie. En insistant réellement sur la bonté des Croates, sur la simplicité des transports en commun, sur la beauté des lieux et ses décors à couper littéralement le souffle, je conseille à tous d’y faire un tour et d’y découvrir ce qui la rend si belle.

E1 E2 E3 E4 E5 E6 E7 E8 E9 E10 E11 E14 E15 E16

emma marie-claude

One thought on “Journal d’une globetrotteuse : la Croatie – Par Emma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de