Menu

Le 1er juillet, ne pars pas sans moi! – Par Marie-Claude

Grâce au projet de loi 54 « visant l’amélioration de la situation juridique de l’animal » déposé par Pierre Paradis, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, le 5 juin dernier, les animaux ne seront plus considérés comme des biens, mais plutôt comme des êtres sensibles. Je vous entends demander : « ce n’était pas déjà le cas »? Il semblerait bien que non.

Je comprends mieux maintenant comment les gens arrivaient à abandonner leurs animaux et à s’en sortir sans aucune conséquence, même si les refuges débordent et qu’on ne sait plus quoi faire de ces animaux abandonnés. Saviez-vous qu’en Amérique du Nord le Québec détient le record du plus grand nombre d’animaux abandonnés, et qu’environ 500 000 animaux y sont abandonnés et euthanasiés chaque année?

Saviez-vous que 32 % des animaux sont abandonnés chaque année pendant la période des déménagements? Je dis STOP! Sommes-nous rendus à ce point égoïstes que nous abandonnons sans remords nos animaux? Remarquez, je dis nous, mais JAMAIS je n’abandonnerais un animal. Un gars m’a même déjà demandé de me débarrasser de mon chat, car il n’aimait pas ça… Devinez lequel j’ai gardé dans ma vie!

MarieClaude_photo 1

Un animal, au même titre qu’un enfant, ça demande du temps et de l’argent. T’adoptes pas un animal si t’es pas capable de le nourrir, et encore moins de le faire stériliser et vacciner! Faut penser à tout ça quand on adopte un animal, tout comme on pense à tous les détails avant d’adopter un enfant.

Les campagnes de sensibilisation vont bon train, mais ne sont pas encore assez médiatisées à mon goût. Sur un site Web, j’ai trouvé de magnifiques images à afficher sur Facebook, en photo de profil ou de couverture selon votre choix. J’encourage donc ceux et celles d’entre vous qui sont contre l’abandon d’animaux à partager ces images. Faut que ça se sache!

MarieClaude_photo 2

MarieClaude_photo 3

La période des déménagements arrive à grands pas au Québec. Peut-être même faites-vous partie de ceux qui vivront cette frénésie (ou ce cauchemar, c’est selon). Saviez-vous que le déménagement est l’une des cinq principales raisons pour lesquelles les gens décident d’abandonner leurs animaux? En effet, c’est pas tous les propriétaires qui acceptent que leurs locataires aient des animaux, alors j’espère que vous y avez bien pensé si vous possédez des animaux et avez décidé de déménager!

Me Jean Turgeon, avocat et professeur agrégé de l’Université Laval, a publié un document sur vos droits et recours relativement à la possession d’un animal de compagnie, que ce soit dans une maison, un condo ou un appartement. Je vous en prie, consultez-le avant de prendre la décision d’abandonner votre animal. Ou même, faites-le parvenir à quelqu’un que vous connaissez qui déménage dans un appartement où les animaux sont refusés. Vous sauverez peut-être une vie innocente!

Je sais que parfois, il n’est tout simplement plus possible de garder l’animal en question, surtout lorsqu’un membre de la famille devient très allergique ou développe de l’asthme. Dans ce cas, pouvez-vous, pour l’amour du ciel, essayer de lui trouver une famille aimante qui en prendra soin au lieu de le laisser sur le bord de la 40?

MarieClaude_photo 4

Si ce texte a touché une corde sensible chez vous, puis-je vous demander une dernière chose? Si vous songez à adopter un animal de compagnie, faites affaire avec un refuge. Vous y trouverez des animaux qui ont été abandonnés et qui feront tout pour être aimés et vivre à vos côtés jusqu’à la fin de leurs jours. Cessons d’encourager les usines à chiots et à chatons!

Je vous présente Loulou! Je suis allée la chercher dans un refuge il y a quelques semaines déjà. Son p’tit frère est décédé 24 heures après qu’ils aient été trouvés…

MarieClaude_photo 5

Bref, quand on adopte un animal, c’est pour la vie (du moins, pour sa vie à lui)! Sachez qu’en moyenne, un chien vivra 13 années (toutes races confondues), tandis qu’un chat en vivra 16. Et aussi, souvenez-vous que ces animaux, ils vous aiment eux. Et inconditionnellement.

Faque, le 1er juillet, partez donc pas sans eux!

(P.S. Je vous drop ici deux chroniques radio, une sur le projet de loi 54 et une autre sur la période des déménagements. Juste comme ça là, j’veux pas du tout que vous les écoutiez tsé. Ni que vous les partagiez. – Est-ce que ça marche encore la psychologie inversée de nos jours?)

marie-claude

2 thoughts on “Le 1er juillet, ne pars pas sans moi! – Par Marie-Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre