Menu

Ta vie… de bureau – Collabo POP-UP

Devenir un adulte, c’est aller travailler à temps plein dans un bureau ou dans une shop quelconque. Du moins, c’est la réalité de pas mal de gens. C’est se lever tous les matins et se préparer pour aller gagner sa paye (mon dieu que si tu aimes pas ta job, le temps va être long). Y’a des gens qui trouvent le moyen de l’aimer et de se valoriser par leur travail, mais honnêtement, à voir et à entendre le monde en général, je pense pas que c’est la majorité. Y’en a tellement qui se plaignent. T’sais, j’me dis que si ta seule motivation, c’est la fin de semaine ou les vacances peut-être que tu devrais changer.

Travailler, ça veut aussi dire partager la majorité de ton temps avec des inconnus, qui vont finir par être un peu moins inconnus. Reste que dans ma tête, t’es pas au bureau pour te faire des amis. Si ça arrive que tu t’adonnes super bien avec quelqu’un, tant mieux. Sinon, arrête de chercher! Au final, tu dois dealer avec pas mal de personnalités différentes pis, on va se le dire, c’est pas toujours évident.

Je me suis amusée un peu, voici mon analyse :

Type 1. Le semi-sourire

Le genre de collègue à qui tu fais un semi-sourire pis ça s’arrête là. Tu lui parles jamais. Il te parle jamais.

Type 2. Le small talk

Celui avec qui tu jases une fois de temps en temps. Du small talk parce que vous vous connaissez pas assez pour parler de vos vies. La météo devient le sujet de prédilection…tout le temps. Sinon, le trafic sur Robert-Bourassa ou sur Henri IV.

2-12-12

Type 3. La pie bavarde

Ça, c’est ton collègue qui te parle sans arrêt ou qui a toujours une question pour toi, même quand tu démontres ou dis clairement que t’es dans le jus. Tu rêves du jour où tu pourrais lui dire gentiment : « Ta gueule! » #wonthappen

giphy

Type 4. Le jaseux

T’as aussi celui qui sait pas quand finir la discussion pis ça crée un genre de malaise… Il parle, parle, parle pour rien dire ou encore pour redire les mêmes affaires… pis c’est long… pis c’est lourd.

Britney-Spears-Awkward-Face

Type 5. Le paquet voleur

Y’a le genre de collègue qui pige dans tes trucs sans te le demander. Comme si ton pot à crayons est open bar pour tous! Please ask!

Type 6. Le seul au monde

T’as l’autre qui se met sur le main libre comme s’il était seul au monde bureau en parlant vraiment trop fort.

fe98a8a7a4f51c403d8ad144324ad90fa6eea12b6d3f24c6ebbb7f981f9bf615

Type 7. Le attention whore

Après ça, t’as le collègue que je surnommerais le « livre ouvert ». Lui, il raconte tout, devant tout le monde : sa fin de semaine, son trip de pêche, ses problèmes d’argent… TOUTE (pis on veut pas l’savoir). C’est un genre de attention whore.

Type 8. La guidoune

Y’a aussi le genre de collègue qui s’habille comme si elle sortait au bar. Je dis « elle » parce que c’est rare que je vois l’inverse. Dans ma tête, j’me dis qu’a devait triper pas mal au Dag le dimanche dans l’temps.

Christina+Aguilera+2002+MTV+Video+Music+Awards+MAg4idYVnKkl

Type. 9 L’hypocrite

Ça, c’est le genre de collègue de qui tu veux rester le plus loin possible. C’est celui (ou celle) qui va te backstabber pour avoir une promotion ou encore qui va parler dans ton dos sur l’heure du lunch et te faire un beau sourire en fin de journée. C’est le genre de personne qui a toujours quelque chose à dire sur tout l’monde.

Malgré tout ça…

Type 10. Le light bright

T’as aussi le genre de collègue qui part en vacances une journée et dont tu t’ennuies dont ben. T’sais, ça change quelque chose dans l’ambiance quand il est là.

Pis toi, t’as quel genre de collègues?

collabo_popup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de