Menu

Les textos, une satanée invention! – Par Marie-Pier

Les maudits cellulaires! Il n’est pas rare que j’aille dans un restaurant (c’est juste un exemple, parce que c’est de même partout) et que je voie les clients avec leur nez collé contre leur téléphone intelligent. Le pire, c’est que je n’ai pas le choix de m’inclure dans cette gang-là, parce que ça m’arrive aussi. On ne se parle même plus en face. On est censé sortir avec nos amis pour s’amuser, pas pour faire travailler nos pouces. Sache que je te comprends si tu te dis « ouais, mais quand tous mes amis sont sur leur cell, je ne vais pas me parler tout seul quand même ». T’as raison, mais j’te l’dis : assume tes convictions, même si y’en aura pas de facile.

On est tellement accro à ces petites machines technologiques qu’on s’en sert même pour passer le temps. On attend dans une file et on fouine sur Facebook. On regarde un film ou la télévision puis on navigue sur les réseaux sociaux en même temps. Non, mais, ça se peut-tu!? Est-ce qu’on a vraiment besoin de s’enfoncer autant dans le monde virtuel, plutôt que de vivre la vie pleinement et telle qu’elle est?

À part de ça, les textos là, ce n’est PAS pour de longues conversations. C’est censé être un moyen de messagerie rapide. Faque, si t’as une quantité industrielle d’affaires à compter à ta meilleure amie, appelle-la. C’est tellement plus simple et vivant. Quand je dis une connerie à mon amie, j’aime bien mieux l’entendre rire au téléphone que de lire un « hahaha » sur mon écran d’iPhone. Même si on s’appelle pour une séance de chialage 101, je préfère lui parler de vive voix. Là, je ne te dis pas de ne plus texter tes amis, comprends-moi bien. Je texte, j’envoie des snapchat et je regarde mon actualité Facebook comme la plupart du monde. Par contre, j’ai un faible pour le téléphone avec mes chums de fille. En plus, quand on est loin de nos amis, ça nous rapproche un peu plus en entendant leur voix, non? Puis, si j’attends une réponse rapidement, eh bien je ne texte pas, car j’ose espérer que ce n’est pas tout le monde qui a son cellulaire brancher à son derrière. Surtout si le message s’adresse à ma mère. Dans ce cas, on va se l’dire que j’ai autant de chance de recevoir une réponse à mon texto et qu’elle aille compris mon message (parce que, oui, il arrive que le monde ne comprenne pas bien), qu’il y a de chances de voir une envolée de castors. Raison de plus pour téléphoner!

Tout ça me fait penser à la dernière fois que je suis allée au chalet. J’avais bien averti ma chum de fille qu’il n’y avait pas d’électricité, de réseau et d’Internet. « Pas de problème », m’avait-elle répondu. Eh bien! Elle ne savait pas comment je faisais pour survivre sans mon cellulaire. Je lui ai dit : « Avant, j’avais juste hâte de revenir en ville pour avoir du réseau. Aujourd’hui, je trouve que c’est du luxe d’avoir la grosse paix dans le fin fond des bois. »

Enfin, merci maman pour la règle de « pas de cellulaire à table »! J’ai appris à prendre le temps de t’écouter et à te regarder dans les yeux quand on se parle. Asteure, il m’arrive d’oublier mon cellulaire à la maison sans faire de crise de panique. Maintenant amigo, lève tes yeux de ton écran de cell, et regarde autour de toi.

maripiermarie-claude

One thought on “Les textos, une satanée invention! – Par Marie-Pier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de