Menu

Dans le déni(gri) de l’automne – Par Sarah Luce-Lévesque

L’automne est ma saison favorite. Le seul hic, c’est qu’on dirait que l’été a duré seulement deux semaines. Tout le monde s’empresse de parler de l’automne et c’est normal : il arrive à grands pas. Cependant, je suis encore dans le déni et je vous propose de vivre encore l’effet estival dans vos assiettes. Je vous parlerai donc de sushis! Attention! Je ne suis pas une professionnelle et on ne se compliquera pas la vie, car je sais qu’il existe des tonnes de variantes et que certains japonais étudient des années afin de couper le poisson de façon parfaite. Nous irons donc dans la simplicité et ferons des makis.

sarahlucelevesque2

Il ne faut pas grand chose pour vous faire ces petites bouchées de bonheur. Il faut de l’imagination et y aller selon vos goûts. Cependant, vous aurez besoin de quelques outils et ingrédients de base :

Du riz à sushis
Il est important de sélectionner le bon riz. Un riz jasmin est beaucoup plus petit, même s’il est collant. Comme dirait ma belle-mère, le riz à sushis est beaucoup plus dodu. Aussi, vous pouvez ajouter du vinaigre de riz après la cuisson pour un bon petit punch. C’est en fait la base des sushis.

Du poisson
Les standards sont souvent du saumon, des pétoncles, de la crevette et du thon issu de pêche responsable. En fait, le thon Yellowfin est ce qui s’achète principalement en poissonerie. On m’a aussi suggéré d’y aller avec du thon Albacore qui possède une chair rouge.

Des feuilles de nori
Ce sont des feuilles d’algues très fragiles que vous pouvez trouver en supermarché dans les produits asiatiques.

Un tapis
En fait, il s’agit d’un tapis de bambou natté qui vous permettra de rouler vos sushis. Il en existe aussi en silicone.

sarahlucelevesque3

Des garnitures
Là, gâtez-vous mes creps‘. De mon coté, je râpe des carottes, je coupe finement des tiges de concombre, de mangue, de fraises et et d’avocat et j’ajoute des pousses de luzerne.

Du wasabi et du gingembre confit
Pour accompagner et pour donner du kick et un assaisonnement digne de ce nom à vos sushis.

Ensuite, les étapes sont simples. On dépose une feuille de nori sur notre tapis (côté brillant vers le tapis) et on y ajoute du riz (pas trop, sinon vos sushis ne goûteront que le riz et seront obèses). Humidifiez-vous les mains avec de l’eau pour ne pas que le riz colle à vos doigts et que ce soit facile à  étendre. Ajoutez un brin de wasabi ou de gingembre confit.

Garnissez votre sushi d’un peu de poisson et de chaque ingrédient voulu (je répète la consigne précédente pour que vous puissiez obtenir des sushis élancés et pas trop gros… n’oubliez pas qu’on doit les rouler).

Roulez le tout bien serré afin d’obtenir un grand tube d’environ 1 pouce de diamètre. Répétez l’opération jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’ingrédients sous la main! S’il ne vous reste que du riz et du poisson, profitez-en pour en faire des nigris : un petit cylindre bombé de riz et un morceau de poisson sur le dessus.

sarahlucelevesque1

En dernier lieu, coupez les sushis en bouchées. Utilisez un couteau très bien aiguisé afin de ne pas briser le montage et ainsi massacrer les sushis. Servez le tout avec une sauce sashimi, une sauce soya, une sauce terryaki ou même un petit mélange de mayonnaise et de sriracha.

En espérant que vos sushis sauront satisfaire les plus fins palais et qu’ils pourront de ce fait ravir vos convives!

Oh… puis ajoutez-y un bon verre de blanc bien fruité aux agrumes. Ce sera un win assuré!

sarahlucelevesque

Crédits photos :

http://www.allo-sushi-boulogne.fr/
http://www.sashimisecret.com/2008/07/aprenda-a-fazer-sushi-enrolado-tecnica-de-maki-sushi/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre