Menu

A. B. Cidre

L’automne arrive. La saison des pommes avec. C’est pas mal la deuxième année que je m’ennuie de la traditionnelle sortie aux pommes en famille. Même si j’ai jamais vraiment aimé ça, même si l’idée de me déplacer loin pour aller remplir un sac en cinq minutes m’a toujours fait rouler des yeux. « C’est quand tu perds quelque chose que tu réalises que tu l’aimais », qu’ils disent. Bin, en Gaspésie, les vergers, c’est un concept quasi-inexistant. On voudrait bien! Mais ça reste une entreprise compliquée. Ça fait que le plus souvent, on achète nos pommes à l’épicerie pis quand arrive l’automne, je me dis que c’était bin l’fun, quand même, ces réunions familiales à Saint-Joseph-du-Lac. Ceci dit, l’an dernier, quand j’feelais nostalgique un peu, je me suis tournée vers le plus doux des produits transformés de la pomme : le cidre. Faut dire qu’un de mes amis connaît TOUT du cidre, en fabrique et ne jure que par ça. Je te dis pas, Crep’, que j’ai fait là une belle rencontre – l’ami et le cidre. Donc, pour toi, j’ai eu envie de partager tout ce que j’ai pu apprendre, sans prétention, bien sûr.

Dans la catégorie des cidres…

T’as d’abord ce qu’on appelle les cidres tranquilles ou plats, c’est la même chose. Même principe que l’eau plate. Pas de bulles.

T’as son frère, le cidre mousseux (ou effervescent). Je dis frère parce que sa base, c’est le cidre tranquille. Les bulles peuvent être obtenues de façon naturelle grâce au procédé de fermentation ou encore de manière artificielle.

Eh puis, t’as les fameux cidres de glace et cidres de feu (oui, oui!) qui sont plus sucrés, Le premier à cause des sucres obtenus grâce à nos froids inqualifiables et le second grâce à la chaleur.

Le déguster, c’est l’adopter

D’ailleurs, parlant de dégustation, y’a toujours moyen de faire une petite twist au traditionnel vins et fromages et de le changer en cidres et fromages. Cidres du Québec…fromages du Québec…ça met l’eau à la bouche.

*Je t’avertis, si t’as faim, le prochain bout de l’article sera une torture.*

Allons-y de façon très générale, mais les cidres tranquilles sont souvent servis comme des vins d’apéro. Par contre, ils sont particulièrement surprenants avec tout ce qui est poisson (grillé, fumé, en sushis, alouette!) et mets asiatique (j’te jure).

Les cidres mousseux, eux, font de bons cocktails et sont idéaux au déjeuner (parce qu’il est 17 h quelque part dans le monde).

Quant au cidre de glace, on le sert habituellement en dessert, tel quel, ou encore avec des desserts à base de fruits ou un gâteau au fromage, mais il est aussi possible de le servir à l’apéro ou à l’entrée. Je te dis pas à quel point c’est savoureux avec du foie gras!

Finalement, quand tu vas avoir besoin de réconfort cet automne, je te conseille un bon cidre chaud aux épices, parce qu’à chaque occasion, son cidre.

À la tienne, le Crep! Je te souhaite une bonne dégustation!

Emiliehamonrondsarahlucelevesque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de