Menu

Moi, j’hais les maths

Je cultive une haine tellement profonde envers cette matière-là que j’ai juste l’impression de me faire torturer chaque fois que je rentre dans mon local.

Les oreilles me sillent dès que j’entends le moindre son qui pourrait avoir un rapport avec les maths, aussi minuscule soit-ce rapport.

J’aimais ça avant, j’pense. Genre au primaire. J’pense que j’aimais ça parce que je me débrouillais assez bien. Pour me perdre, moi pis mon presque-amour pour les maths, y’ont juste eu à me montrer une couple de pitons de plus sur ma calcu pis à mélanger l’alphabet là-dedans.

Ça vient d’où justement, la règle non écrite qui dit qu’on doit juste utiliser les lettres a, b, c, x, y, z? Les autres lettres doivent se sentir bin rejetées.

On s’en fout des lettres rejetées, tu vas me dire. Pis ouin, t’as peut-être bien raison.

Mais qui est la personne qui dicte les démarches à suivre? Pis si tu les suis pas, watch out, tu vas perdre des points dans ton examen.

« Perdre des points dans ton examen ». Ça résonne dans mes oreilles comme la menace ultime. Le prof a l’air d’un démon à mes yeux. En plus qu’il enseigne une matière assez démoniaque d’avance, pas besoin d’en rajouter. C’est menaçant, ça me stress encore plus pis j’hais encore plus ça, les maths.

Depuis quand, pour enseigner, tu dois menacer tes élèves de perdre des points à leur examen?

De toute façon, avez-vous déjà appris en maths quelque chose de vraiment utile dans votre vie de tous les jours?

Pas moi.

collabo-pop-upAnneMarie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de