Menu

Libido 2015 : femmes > hommes

Vous vous demandez d’où j’arrive avec mes grands chevaux? Depuis plusieurs années, soit depuis que mes chums de filles et moi on jase sexu’ autour d’une orange crush (lire « cocktail fou dans tête créé par un mixologue parmi tant d’autres »), ben j’ai l’impression que les femmes ont full méga libido et que c’est pas juste depuis que ta grand-mère et la mienne ont brûlé leurs brassières dans les années soixante.

Je voulais explorer aussi le côté répressif de la société sur la femme et comment on en est venu à cette phrase tellement clichée : « Les hommes aiment plus le sexe que les femmes, même qu’ils y pensent toujours pis la femme zéro. » Alors je suis allée lire sur les z’internets afin de savoir si c’était juste moi qui avais une gang d’amies plutôt dévergondées ou si c’était plus généralisé qu’on le croit. Et là, je veux éliminer les tabous #mâlealpha et les stigmatisations du genre : « C’t’e fille-là c’t’une nympho, dude, elle veut toujours baiser. » #vasymollodude

Pour commencer, faut savoir exactement c’est quoi la libido. Alors, à travers la multitude de définitions, j’ai trouvé éloquent de dire qu’il s’agit simplement du désir sexuel. C’est une composante individuelle à chaque personne, qui peut dons grandement varier, sans parler des nombreux facteurs pouvant l’influencer (stress, fatigue, humeur, âge, maladies physiques, personnalité, religion, valeurs, etc.).

Alors les hommes ont-ils vraiment une plus grande libido? Selon GoodTherapy.org, les psychologues ont souvent débattu pour savoir si les différences libidinales entre les hommes et les femmes étaient innées ou non. Alors que dans la culture populaire, il est souvent dit que les hommes ont une libido plus élevée que les femmes, cette allégation est en fait très controversée et les preuves qui l’appuient ne sont pas unanimes (traduction libre). Mais on a toujours pas la réponse exacte… Car c’est dit également que comme les hommes ont de la testostérone (une hormone qui augmenterait le désir sexuel), ils sont plus libidineux (yark le mot pas cute!). Mais BOUM! les femmes aussi ont cette hormone! Fait que les elles itou peuvent être super excitées/affamées sexuellement. Alors on sous-estime depuis longtemps la libido féminine, même qu’elle est diminuée. Même les singes, nos ancêtres, ont longtemps été étudiés pour démontrer l’aptitude du mâle à être polygame et la femelle, monogame et incubateur sur deux pattes, alors que les dernières études de primates démontrent que les femelles sont plus dégourdies et chassent les mâles.

Longtemps, la culture psychanalyste de Freud dénigrait le plaisir par le clitoris, donc la société a développé la culture de l’orgasme vaginal. Plusieurs experts estiment que 70 % des femmes ne peuvent avoir d’orgasme si le clitoris n’est pas stimulé. Alors, j’crois que Freud nous en doit une pour avoir construit un bobard aussi incrusté dans la société! En effet, les stéréotypes sexuels ont façonné les recherches scientifiques sur le sujet et ont aveuglé les chercheurs sur l’évidence du désir des femmes à faire l’amour et sur l’initiative dans le royaume animal. #simba De plus, les dernières études sur le clitoris démontrent qu’il serait plus sensible que le membre masculin et serait ainsi plus propice au plaisir. #mercimèrenature 😉

On dit même que l’homme aurait un désir continu alors que celui de la femme serait influencé par ses sentiments, son opinion d’elle-même, son estime de soi, sa perception corporelle, la proximité avec son partenaire, ET-CHÉ-TÉ-RRRRA. Ouin, ben là je suis pas d’accord parce que les hommes ont leurs raisons aussi, batinse! Suis fatigué, suis pas d’humeur, suis occupé, l’goût d’relaxer, pis même « pas l’goût.com ». Et le problème ici, c’est qu’on se concentre sur les différences entre les deux sexes depuis trop longtemps sans essayer de détruire le mythe. En effet, les scientifiques et chercheurs ont maintenu le mythe durant des années en conduisant 7 fois plus de recherches sur le désir sexuel féminin que masculin! Nos grand-mères pas de brassière ne seraient pas fières. Les études sur les hommes existent, mais rendent compte de leur performance (ou non-performance) sans explorer leur désir.

Finalement, je crois que les femmes et les hommes peuvent avoir des libidos d’intensités semblables et que les variations sont normales selon les circonstances de vie. Le seul hic, c’est lorsque les deux partenaires ne se retrouvent plus sur la même longueur d’onde sexuelle. Il faut communiquer, évaluer la situation et les facteurs qui influencent la libido pour déterminer ce qui cause la panne ou l’overdrive. Je tiens quand même à souligner l’effet des tabous et des mythes sexuels qui relatent une sexualité féminine soumise et peu intéressante. Car il y a bel et bien des femmes à la libido en feu, et ce n’est pas une minorité. Soyons fières et libres d’être celles que nous sommes vraiment, car le vrai luxe c’est d’être soi-même! #fabcrep

Et toi, tu crois qu’il y a une différence ou pas dans les libidos féminines et masculines?

collabo-pop-upelisetetreaultrond

Sources :
GoodTherapy.org
Psychologies.co.uk
Salon.com
Salon.com

2 thoughts on “Libido 2015 : femmes > hommes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de