Menu

Les « ostis » de voisins

La vie de quartier, c’est bien beau pour créer des liens et se faire de nouveaux amis. C’est un espace symbolique, social et fonctionnel. Bref, tu t’attaches quelque peu à ton quartier. Si tu n’es pas trop antisocial, tu devrais découvrir ton voisinage qui peut être rempli de gens sympathiques… MAIS, il peut aussi y avoir des voisins des plus désagréables (lire ici : des « ostis » de voisins). Voici donc le top 5 des voisins que tu ne veux pas avoir, pour vivre en paix (sans ordre d’importance, ou presque).

  1. Le Grinch

Lui, c’est celui qui chiale parce que ton chien jappe, les enfants s’amusent, ta visite se stationne devant chez lui (parce qu’on sait tous que la rue lui appartient t’sais), etc. C’est genre le retraité qui passe la tondeuse le dimanche matin à 8h, et ce, même s’il a toute la semaine pour le faire. C’est aussi celui qui ne déboursera pas une maudite cenne noire si tu décides de faire changer la clôture entre vos deux cours. La vieille clôture est encore bonne, même si t’es obligé de mettre des planches de bois en 45° pour qu’elle reste debout.

  1. La famille de 10 enfants

Bon, ils ont peut-être pas 10 enfants parce qu’aujourd’hui, c’est plutôt rare. Par contre, ceux qu’ils ont sont tellement bruyants, énergiques, pas élevés et souvent avec plusieurs amis, que c’est comme s’il y en avait 10. Ça crie (les enfants et les parents), ça pleure et ça vient toujours chercher leur ballon qui s’est encore ramassé dans ta cour.

  1. La voisine trop sociable

Elle, c’est la dame qui s’ennuie. Quoi de mieux que toi, son voisin, pour la désennuyer, se dit-elle. Aussitôt que tu mets ton nez dehors, elle vient te jaser ça. Elle te surveille en se berçant devant sa grande fenêtre avec vue sur ton chez-toi. Elle a sûrement des yeux tout le tour de la tête, car c’est impossible qu’elle manque une occasion pour te parler (même si t’en as pas toujours envie).

  1. Le party animal

Il a toujours une bonne raison pour fêter, celui-là. Ça veille tard, ça chante, ça crie, c’est malade, ça se chicane, mais, au moins, le lendemain, tu le revois pas avant 2-3 heures de l’après-midi. Il se tient tranquille jusqu’au soir et là… ça recommence. Le pire, c’est si tu restes dans un appartement et que le fêtard te marche sur la tête toute la nuit.

  1. Le gonflable

Le dernier, mais non le moindre, c’est celui qui veut toujours faire plus que toi. Si tu t’achètes un vélo, il va arriver avec sa moto. Si t’as une tondeuse neuve, il va avoir un tracteur. Et ainsi de suite. Il est jaloux et il vit pour le paraître. Plus il te fait compétition, plus sa fierté se gonfle et mieux il se sent.

T’as certainement toi aussi, cher crépu, des anecdotes de voisins désagréables, mais c’était un bref aperçu des pires voisins que tu peux rencontrer dans ta vie. Je te souhaite de ne pas les avoir tous en même temps et, surtout, de trouver un moyen de bien vivre avec chacun d’eux.

maripiercatherine-jodoin

One thought on “Les « ostis » de voisins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre