Menu

Vivre avec zéro déchet, ça se peut?

Je sais pas si tu en as déjà entendu parler, mais il y a apparition d’un septième continent sur Terre. Oui, oui! Et tout ça grâce à l’Humain. Bravo à nous pour l’exploit, puisque ce continent est en fait constitué de plastique. Ce tourbillon de déchets flottant dans le Pacifique atteint déjà la taille de l’État du Texas. Il est formé de 6 kilos de plastique pour chaque kilo de plancton. Je sais pas pour toi, mais moi ça me fait réfléchir sur l’impact que j’ai sur mon environnement, avec tout le plastique présent dans nos vies.

Là je sens que je te décourage, mais faut pas! Parce qu’il existe des solutions qui, au quotidien, peuvent réduire considérablement ton apport à ce magnifique (not) continent. Aujourd’hui, je te propose de suivre les pas du mouvement Zero Waste Home ou Zéro déchet.

zero waste home

Ce mouvement est né d’une Américaine d’origine française, Béa Johnson, avec une famille – 2 enfants, un chien et un mari – et un travail, qui réussit à vivre sa vie sans produire un seul déchet depuis 2008. Je pourrais te parler en 10 000 mots de cette idéologie et de la raison pour laquelle il vaut mieux privilégier les expériences au matériel, surtout comme cadeau, mais on va commencer par les bases ensemble et maintenant.

Pour diminuer ton apport au nouveau continent, voici les trucs du Zero Waste Home (les 5 « r »), selon Béa Johnson :

  • Refuser tout ce qui n’est pas nécessaire :

Que ce soit un stylo lors d’un congrès, une carte d’affaires qui va finir à la poubelle sitôt de retour à la maison, un dépliant dans la rue, un sac d’épicerie jetable, un produit (trop) emballé comme il s’en vend partout. Ce que toi et moi ne réalisons pas, c’est qu’en acceptant le stylo, le dépliant ou le produit emballé, nous créons une certaine demande qui fait en sorte qu’il s’en produit plus.

  • Réduire ce dont on ne peut pas se passer :

Tout le monde a des vêtements non portés depuis des décennies – bon j’exagère un peu – disons quelques années dans son garde-robe. Pourquoi pas s’en débarrasser? J’entends déjà ma mère qui me dit :

« Non mais Gabrielle, ça te fait encore, tu peux pas t’en débarrasser de même… même si ça fait 6 ans qui dort dans le garde-robe. »

Ben à toutes les mamans qui peuvent vous répondre ça, je leur dis « OUI, je m’en débarrasse », mais pas à la poubelle s’il vous plaît; donne-le à des organismes qui vont aider des gens qui en ont vraiment besoin. Premièrement, ça va faire le bonheur de quelqu’un qui va l’utiliser plus qu’une fois aux 10 ans. Et ça va dégager mon espace, me permettre de réaliser ce dont j’ai vraiment besoin et toi aussi. Et après, il n’y a rien qui t’empêche d’aller chercher ce dont t’as besoin dans du seconde main, comme ça, au lieu de faire rouler les grosses corporations, t’aides l’économie sociale de ta société. Pas pire pentoute ça!

  • Réutiliser

Remplacer les produits emballés par des produits non emballés. Chose que peu de personnes savent : tu as le droit d’aller à l’épicerie avec tes tupperwares et de demander par exemple à la charcuterie d’y mettre ta viande préférée. Déjà un peu moins de produits jetables dans ton panier.

N’hésite pas à aller explorer les magasins en vrac comme le Silo à Sherbrooke (en plus c’est bio), l’Ère du Vrac à Québec ou le Bulk Barn, qui se trouve notamment à Lévis et à Montréal. Pour préparer ta visite, n’oublie pas de te parer de pots massons pour l’achat de produits secs comme la farine, le sucre ou les nouilles, de tupperwares pour les produits « mouillés » comme la viande et le fromage, ou même de taies d’oreiller pour l’achat de pain (permet de bien conserver le pain, même au congélateur).

  • Recycler

Pour être super efficace, tu devrais toujours garder le recyclage en dernière option, seulement après avoir refusé, réduit et réutilisé. Approprie-toi le système de recyclage de ta ville. Qu’est-ce qui se recycle et comment? T’sais, tout le monde connait les règles de base comme « lave ta canne avant de la mettre au recyclage » et « sépare le bouchon de plastique de ta bouteille de plastique », mais c’est aussi « fais un sac de sacs de plastique si tu les mets au recyclage », pis ça, peu de gens le savent, crois-moi!

  • Composter (ou rot en anglais)

Pour diminuer le nombre de déchets à la maison, le meilleur truc est de composter. Apprends d’abord ce qui se composte; cheveux, ongles et nourriture en font partie. Pour plus de trucs sur le compostage facile à la maison, je t’invite à cliquer ici.

composter

Après tout ça, je voudrais bien que tu te souviennes qu’acheter, c’est voter. Je sais que tout le monde te le dit, mais on ne réalise pas assez souvent à quel point c’est important.

Finalement, je ne te demande pas de devenir un guru du Zero Waste Home demain matin, mais juste d’y penser un peu et d’en parler beaucoup autour de toi, parce que c’est comme ça qu’on va réussir à faire bouger les choses.

P.-S. Pour d’autres trucs pratiques et des idées de recettes faciles pour remplacer tous tes produits transformés, je t’invite à explorer le site de Béa Johnson et celui-ci.

Bien à vous les crépues!

collabo-pop-upelisetetreaultrond

Sources :
Greenpeace
Zero Waste Home

Crédit photo couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de