Menu

Qu’est-ce que tu veux faire dans la vie?

Quand j’étais plus jeune, j’aimais remplir les petits questionnaires sur soi-même qu’on publiait sur nos skyblogs respectifs : « Quelle est ta couleur préférée? Qu’est-ce que tu as mangé pour déjeuner? Qui est ta chanteuse préférée? » Et puis là, tu taguais tes amis pour qu’ils fassent pareil. Notre vie était vraiment palpitante, t’sais. Mais ne me pose pas la question « Qu’est-ce que tu veux faire dans la vie? » parce que je vais t’haïr un petit peu. J’ai de la misère à savoir ce que je vais faire la semaine prochaine, ne me demande pas ce que je veux faire de ma vie. M’semble que la vie, c’est long en titi! Comment on fait pour savoir ce qu’on a envie de faire pour toute toooooute la vie? Pis le meilleur dans tout ça, c’est qu’il y en a qui vont faire la job que l’orienteur leur avait suggérée au secondaire durant toute leur vie. Sérieux, je vous lève mon chapeau.

what do you want to do with your life

Source

À 16 ans, quand j’ai rencontré l’orienteur, il me disait que je pourrais aller en journalisme (j’ai toujours aimé écrire), mais qu’il faudrait d’abord que je me botte les fesses. Je n’ai pas eu envie de me botter les fesses, alors je n’ai pas vraiment eu les notes pour entrer en ATM à Jonquière. J’ai décidé d’aller dans un domaine qui m’intéressait un peu moins, mais que j’aimais tout de même : la coiffure. J’ai voulu lâcher mon cours une couple de fois, parce qu’essaye de t’endurer avec 24 autres filles dans une classe (pis des filles en coiffure, ce n’est pas n’importe quoi #sorrynotsorry). Merci maman de m’avoir obligée à ne pas lâcher. J’ai ben aimé ça! Mais travailler en salon, c’était semi-fait pour moi à l’époque. Malgré tout, j’ai découvert en moi une passion pour l’industrie de la coiffure et de la beauté en général. Ne sachant pas trop quoi faire, j’ai décidé de retourner à l’école, et j’ai fait mon cégep en sciences humaines. À vrai dire, je voulais m’en aller dans quelque chose qui touchait l’écriture, comme je voulais faire depuis le tout début, mais on dirait que je me suis remise en question tout le long de mon cheminement collégial. Ma vie est une éternelle remise en question sur mon plan de carrière. Mes connaissances dans le domaine de la beauté et une de mes très bonnes amies qui m’a référée m’ont amenée à me trouver un emploi étudiant dans le domaine des cosmétiques. J’ai réalisé petit à petit que j’aimais ça pas mal plus que je le pensais. Je travaille toujours dans le domaine d’ailleurs. J’ai ensuite entamé un certificat en communication publique, que je n’ai pas encore terminé (maudit cours d’économie politique de la communication). Pis là, je suis rendue là. Je me suis donné un petit break d’études pour bien réfléchir à mon avenir et améliorer mon anglais en déménageant dans l’Ouest canadien pour une durée indéterminée. Mais disons que si tu m’avais demandé où je me voyais aujourd’hui il y a 5 ans, je n’aurais jamais pensé à ça.

Aujourd’hui, j’ai 25 ans. Et tu sais quoi? Je ne sais toujours pas trop où je m’en vais dans la vie. Je sais un peu plus ce que j’aime, mais je ne suis pas fermée aux opportunités. Avec les années, j’ai appris à me découvrir, moi, et à découvrir ce que j’aime et ce qui me plaît moins. Je n’ai pas de plan de carrière précis en tête. J’ai juste envie de faire quelque chose que j’aime. Je me laisse guider par le flow. De toute façon, la plupart des gens ne sont pas là où ils s’étaient imaginés. Je dois m’être fait dire cette phrase-là au moins 2 597 fois. Je vais sûrement continuer mon baccalauréat l’automne prochain en quelque chose qui est lié à l’écriture, mais je dis « sûrement » parce qu’il peut s’en passer des choses d’ici là. J’essaye de ne pas trop stresser avec ça, même si je le suis un peu en même temps, à cause de la pression sociale. Je sais que je ne suis pas la première à qui ça arrive, et sûrement pas la dernière. Si je pouvais écrire à la Stéphanie de 16 ans, qui avait les yeux pleins d’eau à penser qu’elle allait gâcher sa vie en n’allant pas en ATM, je lui dirais de prendre une grande respiration (j’te jure que ça aide beaucoup!) et de ne pas stresser avec ça. Ça m’a permis, comme je radote plus haut, de développer une passion pour le monde de la coiffure qui était cachée au fin fond de moi. Et ainsi de t’écrire de joyeux petits articles sur le sujet ICI.

napoleon

Source

Alors, à toi qui ne sais pas trop quoi faire dans la vie, moi, je te dis de ne pas t’en faire avec ça. Tu vas voir, la vie peut te surprendre des fois. N’écoute pas les gens qui te mettent de la pression par rapport à ton choix de carrière. À mon avis, c’est beaucoup mieux de prendre ton temps, d’apprendre à te connaître et d’aimer ce que tu fais, que de rester enfermé dans un bureau pour les 30 prochaines années de ta vie à regarder l’horloge et à attendre ta retraite.

Bonne journée Crépu!

stephaniebourassarondjoanieboutinrond

4 thoughts on “Qu’est-ce que tu veux faire dans la vie?

  1. Pourquoi choisir? Pourquoi aussi ne pas essayer plein de choses dans la vie et finir avec une multitudes de connaissances!? 🙂 J’aime bien ton texte! À la découverte! Cheers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de