Menu

Et si je l’avais rappelé? Ghosting et mondes parallèles

Beaucoup de trop de monde se torture en pensant à leurs anciennes relations. Et si j’avais agi autrement? Et si on s’était pas laissé? Et si j’avais déménagé à Saint-Linlin pour conserver la flamme, au lieu de poursuivre mes études? On s’en sort pas « han », on le fait toutes! Mais y’a toujours ben des limites à vivre dans le passé. À un moment donné, faut arrêter de regarder en arrière… C’est pour ça que j’ai décidé d’arrêter de perdre mon temps à ressasser ce qui a été. À la place, je me suis mise à fantasmer sur les relations qui n’ont jamais eu lieu. Pas genre avec Michael Fassbender ou ben Tom Hardy là, non, avec du monde ben ben normal, rencontré ici et là, mais avec qui les relations n’ont jamais été concrétisées.

Admettons : Lévis, « quekpart » en 2008, feu pub St-Louis. Le gars est assis au bout de la table, je l’ai jamais vu de ma vie, mais je sens qu’y me « tchecke » (là je fais une parenthèse, je m’en rappelle parce que c’est la première fois qu’un gars, genre plus vieux que moi, me donne son numéro, dans un bar, pis c’est aussi la première fois que je vais dans un bar #sweet18.). Ben savez-vous quoi ? Je l’ai rappelé :

– Salut, tu m’as donné ton numéro dans un bar.

– Ah oui! J’suis content que tu m’appelles! Tu veux qu’on se voie?

– Non.

Regret decision

Source

Pour ma défense, je savais pas trop comment ça marchait ces affaires-là, j’étais en apprentissage. Mais je suppose que c’est un peu le même principe que quand ça te flatte d’avoir des matchs sur Tinder, mais que tu réponds à personne. Je regardais ça défiler l’autre jour, les matchs « non-consommés » (ark, dit de même han!), pis je pensais à toutes les histoires qui auraient pu arriver avec ces avatars de gars prénom-âge-6’3, que je connaîtrai jamais.

Wake yourself up gif

Source

Dans un monde parallèle, j’aurais pu répondre à Steve-30 ans-5’10 pis me rendre compte que, malgré ses photos de chasse avec des têtes d’orignaux, ses photos de chasse avec des têtes de chevreuils, ses photos de pick-up avec des têtes de carcajous, de chacals et d’antilopes, ben que Steve était un ovo-lacto-végétarien, pis qu’y fallait pas se fier aux apparences #JusteUnAutreFétichisteDeTête.

Pis si j’avais répondu à Riyad-22 ans-6’6, qui m’envoie des photos de ses tattoos de chest, je me serais « p’têt » rendue compte que j’avais affaire à un jeune militant pacifiste qui milite pour la libération des prisonniers politiques au Moyen-Orient. T’sais, je sais pas.

C’est des vies que j’aurais pu connaître, mais que j’ai choisi d’ignorer. Fou pareil Tinder! C’est un peu comme un catalogue qui tient les « personnes » pis les « âmes » à distance jusqu’à tant que tu les rencontres. J’me sens pas mal de ghoster des gars qui m’écrivent que j’ai jamais rencontrés.

J’me sens mal par exemple, de dater un gars, une ou deux fois, pis de pas lui répondre après quand y m’écrit. Je trouve que c’est un manque de savoir-vivre insupportable. T’sais, ça se dit :

– Hey ma belle tu veux qu’on se revoie?

– « Niiiiaaaa », je m’excuse, je pense pas que ça fonctionne.

– Ah. ok…

i love me more gif

Source

T’sais, c’est mieux ça que de jamais y dire pis de l’niaiser « sul’phone », ou pire, de le ghoster. Au moins si tu lui dis, y va pouvoir passer à autre chose. Pis oui, tout le monde passe à autre chose. Des fois, c’est en « datant » une autre personne, des fois, c’est en pensant à ce qu’ils auraient donc dû faire, pis des fois, c’est en pensant à leurs vies parallèles…

ghosted

Source

ArianeLessardrondAliceArsenaultrond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de