Menu

Être heureux

«J’aimerais ça être heureuse! » disait la petite voix à l’intérieur de moi il y a quelques années.

«J’aimerais ça faire ci!»

« J’aimerais ça faire ça !»

«J’aimerais… »

OUI, MAIS FAIS-LE!!

Un jour, j’ai arrêté d’espérer, d’attendre et j’ai commencé à poser des actions pour enfin être heureuse, faire ci et faire ça.

Ça commençait par des choses vraiment simples, mais qui m’a beaucoup aidé à avancer et à m’améliorer en tant que personne.

J’ai pris soin de moi.

Parce que c’est bien beau les études, mais il faut savoir prendre une pause et profiter de la vie dehors. Une petite demi-heure de lecture personnelle ou de séries télé. Parfois, je m’offre le grand luxe en allant souper dans un beau restaurant entre amis. Des fois, c’est simplement des moments de relaxation que je trouve important de m’accorder une fois à l’occasion pour décompresser et déjà, je me sens plus apaisée.

J’ai fait du sport.

Parce qu’entre les cours de boxe, les petits joggings et l’entraînement de natation, mon corps est détendu et mon esprit est libre. Je me défoule, je me surpasse et je me sens bien après la douche. Tout le négatif de la journée disparait et l’énergie positive apparaît aussitôt.

Je mange mieux.

Parce que l’alimentation est la clé d’une bonne santé. Lorsqu’on le fait pour le plaisir, et non parce qu’on se sent obligé, c’est là que le petit bonheur arrive.

Je me repose.

À l’âge de 4 ans, je détestais les siestes d’après-midi. Aujourd’hui, je veux juste ça faire des dodos entre 14 et 15 heures. J’ai remarqué que je suis plus productive dans mes études après avoir dormi une bonne demi-heure. Ça fait tellement du bien !

J’évite les problèmes.

Les mauvaises influences, celles qui causent des ennuis sont à éviter pour l’allée droite vers le bonheur. Il faut toujours écouter la sagesse. En cas de doute, dans une situation où les problèmes sont à risques, je me dis toujours: « Est-ce qu’Opra le ferait ? »

Je m’éloigne du stress de la ville.

J’aime, j’adore et j’adhère partir loin de la ville, partir loin d’ici. Sans WiFi, sans cellulaire à regarder toutes les 5 minutes. Fini le stress du boulot, fini le sentiment d’être pressé par le temps. Allo la nature, allo le plaisir, allo la vie! Simplement faire une randonnée dans Charlevoix ou visiter mon oncle à Rimouski c’est parfait! Mon gaga à moi est d’aller dans un chalet à propane en famille ou entre amis, c’est ça la belle vie!

Je passe du temps en famille.

C’est important de passer du temps en famille. Que ce soit le dimanche soir pour souper ou le samedi matin au déjeuner. C’est toujours d’agréables moments qui font du bien et qui nous aide à rester down to earth.

Je m’entoure de gens motivés.

Mes personnes préférées sont les gens motivés et qui avancent dans la vie. Ils savent où ils vont et ils ont de l’ambition. Ils se lèvent le matin en partant du bon pied pour réaliser leur rêve ou atteindre leur objectif. Ces gens motivés m’aident à être motivée et me font sentir comme une meilleure personne à mes affaires et sûre de moi. Merci personnes motivées d’être qui vous êtes!

Je fais ce que j’aime.

J’occupe mon temps de mes passions. Je n’ai pas l’impression de perdre mon temps (même quand je suis sur Netflix, je trouve que le divertissement est essentiel dans mon quotidien bon…). J’écris (allo les crépus!), j’étudie dans un domaine passionnant, je m’implique un peu partout et bref, je ne reste pas assis en attendant de gagner le gros lot (je ne dis pas que je n’aimerais pas…). J’aime avoir le sentiment d’être utile et de me rendre utile auprès de ma communauté.

J’aime.

J’apprends à aimer. Je m’efforce d’aimer au lieu de détester. Je parle de gens que j’aime et des choses que j’aime au lieu de gens que je déteste et de chose que je déteste. J’apprends à connaître quelqu’un avant de le juger. J’apprends à aimer les simples choses de la vie. J’aime un peu, beaucoup ou passionnément. Mais j’aime.

Je ne regrette rien.

«J’aurais dû» ne marche pas. «Je vais» est l’option la plus envisageable. La vie est devant moi. Je prends mes jambes et je fonce no turning back.

Je pardonne.

Je n’oublie pas le mal qui m’a été causé, mais je pardonne. Être heureux c’est savoir quand pardonner pour laisser les tracas de côté et changer de page. L’important est de jeter le négatif et garder le positif.

Enfin, va dehors et hume l’air frais. Grand air frais. Vent de fraîcheur. Le temps d’un nouveau départ. Je suis heureuse. L’es-tu ?

camillehoulerondAnnJulieNadeaurond

4 thoughts on “Être heureux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de