Menu

La constipation : top glamour #not

Merci à toi, curieux Crépu, de lire ce billet sur un sujet peu glorieux, mais tellement commun. C’est certain que dans ton entourage (lire aussi toi-même), la constipation en a fait souffrir plus d’un. Et c’est pas un des premiers sujets que t’abordes avec ta gang. What’s up tes cacas?  Mais savais-tu qu’il s’agit d’un symptôme et non d’une maladie? #what? En fait, c’est secondaire à un problème de santé comme la déshydratation, une alimentation pauvre en fibre ou encore pleine d’autres causes dont j’te jase plus bas.

Dans tous les cas, il y a une diminution des mouvements intestinaux avec comme conséquence un passage prolongé et difficile des selles (avoue que c’est pas un mot #cute). Puisque la masse fécale (encore pire comme expression, ‘scusez-la) transite plus lentement dans les intestins, une plus grande quantité d’eau est absorbée. Ce qui produit des selles sèches, dures et non lubrifiées. OK, on a assez d’explications physiologiques (on ne sort pas l’infirmière de la fille, t’sais). Métaphore : ton #poop est un morceau de pâte à modeler qui passe dans une presse, comme dans notre enfance, mais si la pâte à modeler passe trop lentement, elle sèche et devient difficile à faire sortir. Capiche?

gif1-sara-miller

Et pourquoi ça arrive, et comment on passe par-dessus? D’abord, plusieurs facteurs influencent le transit dans notre abdomen (aka notre bedon) : notre âge, notre régime alimentaire, notre apport en liquide, notre quantité d’activité physique quotidienne, notre état psychologique (stress par exemple), nos habitudes d’élimination intestinale, les médicaments qu’on prend, une grossesse, lorsque notre capacité à nous déplacer est réduite, des maladies du tube digestif, des maladies neurologiques, et-ché-te-rra. Beaucoup de facteurs l’influencent, mais c’est en grande partie une question d’équilibre.

gif-2-sara-miller

Pis là, la question qui tue : quoi faire pour éviter ça? Tout est dans les bonnes habitudes de vie! #sorrynotsorry. Voici les commandements de la prévention :

  • de beaucoup d’eau tu t’hydrateras
  • des fibres alimentaires, tu consommeras
  • de l’exercice physique, tu feras régulièrement,
  • quand l’envie se présentera, tu obéiras.

gif-3-sara-miller

Il est à noter que ce n’est pas toutes les personnes qui ont une élimination intestinale quotidienne. L’important, ce n’est pas la fréquence, mais plutôt de ne pas ressentir de douleur, de ne pas avoir de saignements, ni d’inconforts intestinaux, ni de nausées.

Pis quand t’es rendu constipé? Après un nombre X de jours sans selles (c’est différent pour tout le monde) ET avec un inconfort (un léger ballonnement ou une lourdeur dans l’abdomen), il existe plusieurs méthodes qui t’aideront à te délivrer, mais mon meilleur conseil est de consulter gratuitement un pharmacien ou d’appeler à la ligne Info-Santé 8-1-1 (confidentiel). Car, comme je le répète sans cesse, la situation de chacun est différente et mérite une analyse individuelle pour un traitement adapté. En quelques questions, la meilleure solution te sera proposée et enfin tu te sentiras libéré #Frozen.

gif-4-sara-miller

gif-5-sara-miller

Alors Crépu, as-tu des habitudes à changer pour éviter la #constipation?

Si tu as le goût de rigoler un peu au sujet des suppositoires, va lire l’article La bible des suppositoires sur le site du Pharmachien.

sarahmillerrondemiliebeginrond

Source 1

Source 2

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre