Menu

Le meilleur des cadeaux

Noel

Je me rappelle encore comment je me sentais le matin de la veille de Noël quand, petite micro fille, je me levais de super bonne heure. La joie me dévorait le ventre. Toute la journée se passait avec fébrilité. Puis arrivait la famille, le temps d’aller à la messe (micro descente de fébrilité) puis retour à la maison et retour de l’excitation. On mange, on joue, on rit. Puis vient le moment que tout enfant québécois attend avec impatience durant les 364 autres jours de l’année (j’exagère à peine) : L’OUVERTURE DES CADEAUX!

Moment d’excitation, de joie, d’explosion de joie même, puis on joue jusqu’à s’endormir avec ses jouets dans les mains.

Merveilleux souvenir.

Par contre, tristement, je ne me souviens que très peu des différents cadeaux en tant que tels. Je me souviens des émotions, mais pas des objets qui y sont associés.

Moment de joie passager.

Certains Noëls, faisant preuve d’imagination, ma mère, ma grand-mère ou ma marraine décidaient de faire différent et m’offraient du temps spécial avec elles, une activité, rien de matériel. Aucune explosion de joie. Même un peu de déception parfois, sur le coup. Pourtant, vivre ces moments offerts précieusement m’emplissait 100 000 fois plus de joie que n’importe quel jouet. Je peux pratiquement tous les nommer : une fin de semaine chez mon parrain et ma marraine à Montréal, toute seule comme une grande, à faire du patin et à jouer, une escapade en forêt dans un chalet avec ma mère et ma sœur, sans oublier mon bébé chien. Moments magiques.

Puis en grandissant, j’ai compris que moi aussi, c’est ce que je voulais offrir aux gens. Offrir des billets de spectacle à partager (humour, musique, festival), des soupers dans le noir comme au 6e sens à Québec. Ça fait différent et ça change bien plus le mal de place que n’importe quel objet. Mes relations avec mes proches s’en retrouvent solidifiées et grandies. On échange bien plus de rires dans ces moments qu’on le fait autour d’objets, parce qu’on bâtit des souvenirs, une petite lumière de joie quand tout se met à aller mal.

Parfois, même un pot de confiture fait maison ou un gâteau pour une fête fait soi-même vaut 1 000 fois plus dans le cœur de la personne qui le reçoit. Parce que ça montre vraiment qu’on a pris du temps pour elle. Parce qu’elle compte, parce que tu care. Souvent, ça coûte moins cher et c’est bien plus utile que tout le reste. Parce que de nos jours, on prend de moins en moins le temps, on est ensemble sans vraiment l’être. Parce qu’on vit ensemble sans jamais être ensemble. Parce qu’on a chacun nos vies, mais parfois on oublie de les connecter les unes aux autres.

De tout mon cœur, j’espère que t’es comme moi, pas full organisée dans ta planif’ de cadeaux de Noël, pis que – peut-être pas cette année ni celle d’après, mais un jour – t’aies la chance de recevoir un de ces cadeaux ou même d’en donner un.

Parce que Noël, ça devrait être ça, passer du temps ensemble, partager un moment.

Parce que le meilleur des cadeaux, c’est d’offrir de partager ce qu’on a de plus précieux : du temps.

Par Gabrielle Letarte-Dupré

popupelisetetreaultrond

Photo de couverture : source
Photo dans le texte : source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de