Menu

5 trucs lazy pour ton prochain potluck

La saison des soupers de groupe est arrivée, réjouissez-vous, repentez-vous. Entre dindes et lard salé, tourtière de mononc’ Jean et pâtés, la mode est, dans ce qu’il te reste d’amis et de collègues, de faire des repas communautaires, des potlucks, du latin poteluccarne, où chacun contribue en amenant un mets, idéalement concocté de ses blanches mains. Je te balance 5 trucs si, comme moi, à un moment donné, tu fournis pu du canapé, pis que tu veux patenter de quoi de pas trop compliqué, pas trop long, pour que le monde puisse se bourrer la face pendant que tu frenches le vinier. Merci tout spécial aux nombreuses suggestions Facebook reçues, vous vous reconnaissez, considérez-vous salués.

  1. Un gravlax

gravlax

3 mots. Fancy. A l’air de coûter cher. Tout le monde aime le saumon comme des malades depuis 1996. Dans le fond, un gravlax, c’est une pièce de saumon que tu vas avoir frottée comme un cousin frotte sa cousine, avec des épices, du sel, du sucre, des herbes (rendu là c’est toi le Chef, mais câlisse de l’aneth là-dedans d’une façon ou d’une autre), t’enroules ça dans du cellophane, tu crisses ça dans ton frigidaire avec un poids dessus, mais pas trop pesant pis y faut que le poids soit réparti de façon égale su’ le poisson. Pis là t’attends. Plus t’attends plus ça devient le fun. 2-3 jours, genre. Après tu le sors du fridge, tu le rinces à l’eau frette, tu crisses ça sur une planche et tu le découpes comme le monsieur dans le gif (pourquoi qu’y a le chiffre 7 dans le gif, je le sais pas, mais je vais te dire en vérité, dans la réalité, on s’écoeure de chercher des gif de saumon après 7 minutes). Si tu me fais pas confiance, écoute donc Josée à place.

  1. Des meatballs

meatballs

« Des boulettes de viande, bé! La game is on ! » – Snooki, diplomate aux tomates

meatballs

Tu auras besoin : de chair à saucisse, de veau haché (ou du bœuf, sérieux, toute se peut), de fenouil, de chapelure, de parmesan, de jaune d’œuf, d’épices de ton choix (mais vire pas folle, parfois y’a déjà de l’arôme tout dépendant le choix de ta saucisse, faque respecte ta saucisse.) C’est pas compliqué, crisse, tu fais des boules avec. Essaie de les faire de la même grosseur, les invités vont capoter en les piquant a’ec leur tit-cure-dent. Assure-toi que ta poêle est ben chaude, comme ta mère à Noël quand t’étais petite, et qu’elle est généreusement beurrée, huile-d’olivée (faut tu mettes les deux, sérieux). Une fois que t’as les boules saisies, baisse le feu un peu pis check-les aller.

meatballs

Tu sers ça avec un tit bol de sauce tomate à l’origan pis le monde vire fou. Si tu me crois pas, regarde Internet faire.

  1. Des osties de crudités!

crudités

Ben oui, une assiette de légumes frais, coupés, avec trempette. Au début, tu vas te sentir comme une fille qui bourre sa brassière de Kleenex qui arrive dans un party Playboy, mais les crudités, ça revole tout le temps. Raison #1 : ça peut pas refroidir. Raison #2 : le céleri, le poivron, la carotte crue agissent comme un palet cleanser entre toutes les bouchées grasses, cholestéroleuses, salées sucrées épicées en masse que tu t’enlignes derrière la cravate, alors ça donne un break à tes papilles. Cré-moi.

  1. Des saucisses enroulées dans du bacon

saucisses enroulées dans du bacon

Tsé, les posts gossants du genre « Keep calm & mange du bacon » ou « J’aime plus le bacon que la paix dans le monde » ou « Gnagnagna bacon n’importe quoi », bon, ben ça c’est posté par du monde qui tripe sur le bacon, pis qui va les manger tes esties de bouchées. Étape 1 : saucisses hot-dog coupées en tiers. Étape 2 : slicer des tranches de bacon en deux. Étape 3 : fixer le tout avec un cure-dent et sacrer ça dans un four préchauffé à 425 degrés pendant 15-20 minutes ou jusqu’à tant que ça ressemble à ça :

saucisses enroulées dans du bacon

À servir avec du ketchup rouge pis de la moutarde jaune. Pas d’esbroufe, la touffe !

  1. N’importe quoi du Blogue de bouffe de la collègue Crépue Meggie Henley

Tu connais Meggie? Elle post chaque dimanche des recettes qu’elle conçoit sur la Fabrique Crépue, tu peux trouver toutes ses chroniques ICI. Ses plats sont ben expliqués, pis ça look ben en viarge.

Voilà, tu as maintenant des pistes pour être une bonne invitée sans t’avoir trop cassé le cul pour tes prochains partys potluck. Ya toujours l’option d’arriver en retard et de dire « Ah, mais là je savais pas qu’y fallait amener de quoi, avoir su… » Mais si tu fais ça, on t’invitera pu nulle part. Bon décembre ! XXXX

cristinamoscinirondannemariebilodeaurond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre