Menu

Clara veut être actrice : une réussite

Crédit : Ana Roy (Anabel Jolin-Roy)

Crédit : Ana Roy (Anabel Jolin-Roy)

Qu’ont en commun le thon, le ukulélé, Xavier Dolan, Broadway et le Titanic? Ils animent le quotidien de Clara Bordeleau, aspirante étoile montante de la scène artistique québécoise ou, encore mieux, new-yorkaise. Éclatée, rythmée et rafraîchissante (c’est le cas de le dire), la pièce de théâtre Clara veut être actrice réalisée par Une Autre Compagnie de Théâtre vaut très assurément le détour. Le texte et la mise en scène, tous deux de Valéry Drapeau, dépeignent les rêves et les espoirs de Clara qui, pour gagner sa vie en attendant d’obtenir des rôles, travaille comme serveuse dans un petit resto montréalais. Comme cette dernière adore et cherche l’attention, aucune longueur n’entache cette pièce : elle chante, danse, joue du ukulélé et interprète même plusieurs comiques personnages afin de s’assurer que les regards soient toujours sur elle. Rien n’est trop beau pour cette artiste prometteuse!

Ce n’est pas pour rien que la pièce a remporté le prix de la Meilleure Production Francophone au Frankie Awards du Festival FRINGE de Montréal : Daphnée Côté-Hallé, la seule et unique interprète, nous livre un 70 minutes de spectacle totalement assumé et vivifiant. Ces mimiques sont absolument tordantes et elle a su garder son énergie durant la totalité du spectacle. J’y croyais, les gens autour y croyaient, elle-même devait y croire : Daphnée Côté-Hallé était Clara en ce samedi soir de décembre. Bref, elle nous a offert un jeu de qualité.

Bien que la pièce pose un regard critique sur le milieu artistique difficile pour les artistes émergents, elle n’a pas un ton moralisateur, et on comprend que ce qui prévaut c’est la passion. C’est avec des pièces comme celles-là que l’on voit à quel point ce qui anime les artistes c’est leur dévouement à l’art, afin de s’exprimer et de toucher les gens.

En plus de tout ça, on se reconnaît un peu à travers Clara qui chérit ses rêves à un tel point qu’elle en perd un peu la tête. C’est beau rêver, car, oui, ça amène son lot de magie… mais essayons de garder en tête que le bonheur est à tout moment à notre portée dans les petites joies quotidiennes. On n’a absolument pas besoin d’être somebody.

Ah pis dernière affaire, encourageons toujours plus les artistes d’ici qu’ils soient musiciens, comédiens, auteurs, compositeurs, jongleurs, marionnettistes, dresseurs de chevaux… C’est tellement beau de voir quelqu’un de passionné donner tout ce qu’il a pour nous rejoindre et, en plus, ça nous rend toujours un peu plus fiers de notre ti-bout de pays. Aimons-nous!

Emmanuellerivestrondjoanieboutinrond

Crédit : Ana Roy (Anabel Jolin-Roy)

One thought on “Clara veut être actrice : une réussite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de