Menu

5 raisons de partir étudier à l’étranger

Y a quatre ans (le temps passe vite!!!!), je m’envolais pour Bruxelles pour terminer mon baccalauréat. Je savais pas trop ce que je faisais. Je partais là parce que je me disais que c’était peut-être ma seule chance de vivre l’expérience d’un échange étudiant. Dans ma tête, c’était là ou jamais, ça fait que je me suis lancée. Et comme toute belle expérience, je la regarde aujourd’hui en me disant : «  maudit que j’ai bien fait! ».

Chaque année donc, à l’approche de la mi-janvier, moment où j’ai mis les pieds à Bruxelles pour la première fois, je me replonge dans mes souvenirs. Pis aujourd’hui, j’espère que, si toi aussi t’as envie de vivre l’expérience d’un échange étudiant, tu vas lire ces cinq raisons de partir étudier à l’étranger pis que ça va te donner le goût de paqueter tes affaires.

étudier à l'étranger

Tu vas découvrir de nouvelles façons d’apprendre

Un exposé magistral, un Power Point, des lectures à faire, des travaux pis des examens… Ça, c’est pas mal ce à quoi ressemble le cours type ici (en tout cas, j’espère que ça a pas trop changé en 4 ans). Sauf que laisse-moi te dire que c’est pas comme ça partout. Perso, je me souviens que je trouvais qu’on se la coulait douce en Belgique, qu’on n’avait pas beaucoup de travaux pendant la session, sauf que je suis restée bête quand est venu le temps d’étudier pour le seul examen qu’on avait pis qui comptait pour 100 % de la note. Tous les professeurs n’avaient pas non plus les mêmes méthodes d’enseignement, d’évaluation, ni la même accessibilité. Mais ça, ça fait partie de la beauté de la chose.

Tu vas découvrir une autre culture

Bon, j’avoue que, pour ma part, j’ai pas vraiment connu de choc culturel. C’était un peu pour ça aussi que j’avais choisi Bruxelles. Je savais qu’on y parlait français donc déjà, j’aurais pas à affronter la barrière de la langue. Mais les Belges ont quand même leurs façons de faire, leur vocabulaire, leurs façons de penser (notamment concernant le service à la clientèle où le client est pas nécessairement roi) et un autre rythme de vie que nous. Alors clairement, où que t’ailles, y a des différences auxquelles tu devras t’adapter et ça aussi, ça fait la beauté de la chose.

Tu vas rencontrer plein de gens de partout dans le monde

Découvrir d’autres cultures, ça passe aussi par les amis que tu vas te faire. Parce que je te garantis que tu vas t’en faire. D’abord, les étudiants étrangers sont, le plus souvent, très bien accueillis. Il existe même des associations, des comités d’accueil, des groupes Facebook pour eux. Y a donc plein de moyens de rencontrer des gens de partout dans le monde, qui sont dans la même situation que toi. Et puis, évidemment, y a aussi moyen d’échanger avec les gens du pays d’accueil, une chance inouïe de s’immerger encore plus dans la culture de l’endroit.

Tu vas grandir et devenir autonome en ti-père

La famille a beau être au bout du fil, c’est toi qui devras négocier seul avec la paperasse administrative de l’université et du pays, avec des situations où tu sauras peut-être pas quoi faire ni comment réagir de prime abord parce que tes repères seront pas nécessairement les mêmes… J’ai-tu dit que c’était l’fun pis beau, un échange étudiant?

Tu vas pouvoir étudier et découvrir du pays

Pas qu’on le fait pas ici, mais il me semble qu’à l’étranger, y a le fameux facteur tant qu’à : « tant qu’à faire, je peux ben visiter Barcelone… ah pis, tant qu’à être là, je vais faire un saut au Portugal après ». C’est sûr et certain que, le plus souvent, échange rime aussi avec voyage. Mais tant qu’à partir, hein!?

En plus de toutes ces raisons-là, les universités ont pas mal toutes des ententes avec d’autres universités pour faciliter les échanges étudiants. Aussi – parce que je suis consciente que c’est quand même pas donné de faire un échange – le Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche offre des bourses de courts séjours d’études universitaires pour favoriser la mobilité estudiantine. Je me souviens que j’en avais bénéficié et que ça m’avait grandement aidée. Bref, hésite surtout pas à consulter les services étudiants de ton université et à leur poser des questions concernant les échanges. Tu vas être étonné de tout ce qui va t’être proposé.

Bonne préparation et bon échange!

EmiliehamonrondAliceArsenaultrond

Crédits photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de