Menu

Control freak : La toxico du deuxième millénaire

Tu viens de scorer une promotion à ta job. Tu viens de torcher tous tes confrères à ton dernier examen à l’école. Tu viens de gagner le premier podium à ta dernière compétition. Bravo, tu es chanceux. Mais ta chance, elle a deux tranchants…

T’es chanceux d’être un enfant du deuxième millénaire, parce que tout est possible. T’es chanceux d’être un enfant du deuxième millénaire, parce que t’auras toujours un éventail d’options dans ta face. T’es chanceux d’être un enfant du deuxième millénaire, parce que tu baignes dans la dépendance – oups, ça, c’est le deuxième tranchant de ta chance.

Dépendance à l’alcool? Nah, t’es pas un alcoolo, toi! Aux drogues? Non plus, juste une fois de temps en temps. Aux jeux? C’est pour les vieux, la loto? Et si je te diagnostiquais control freak

control freak

Une control freak, c’est cette personne qui souhaite tout contrôler, tout le temps. Des fois, tu la vois à ta job et ton seul souhait, c’est de péter son ballon pour qu’elle descende au même niveau que le reste de la société. Mais bien souvent, la control freak est sournoise car elle se camoufle. T’as bien lu; elle cache sa soif de pouvoir et de contrôle pour que seule sa petite personne soit mise au courant du problème. Comment? Elle se fait compétition à elle-même. Pourquoi? C’est simple, elle carbure aux défis, tous plus grands les uns que les autres.

Les invitations qui ne lui apportent rien – elle passe son tour. Les cours qui ne sont pas crédités – une perte de temps. Les discussions qui n’en finissent plus – accouche! La control freak, c’est une personnalité de type A. Selon Meyer Friedman, cardiologue américain, les personnalités de type A peuvent être dévoilées grâce à deux symptômes très commun : le sentiment d’urgence et le goût de la compétition. Évidemment, ce ne sont pas toutes les personnalités de type A qui sont des control freaks, mais disons que c’est peu fréquent qu’une control freak soit quelqu’un de décontracté et relax.

À première vue, il n’y a pas de problème. Qu’y a-t-il de mal à carburer aux défis et à prendre plaisir à chacune de nos victoires personnelles? Le vrai problème, c’est lorsqu’on perd l’équilibre et qu’on sombre dans la dépendance.

Tout control freak qui s’assume sait que l’on n’a rien à envier à personne tant et aussi longtemps que tout roule comme sur des roulettes. Quand on atteint toutes nos cibles personnelles, pourquoi ne pas continuer à viser l’or et les plus hauts podiums? À court et moyen terme, cette façon d’aborder la vie et ses obstacles peut fonctionner. Toutefois, il est fort probable qu’à long terme, une control freak ne puisse continuer sa lancée. Comme de fait, jouer de statistiques avec les lois de la vie, c’est risqué et on en sort souvent perdant. Avant de connaître l’échec ultime – celui qui te tues de l’intérieur – tu ne sauras jamais si tu es un ou une control freak. Si l’exercice s’avère positif et que ton moral perd du sien : bienvenue dans le club!

T’as bien lu : bienvenue dans le club des control freaks. Si tu prends la nouvelle d’un bon œil, tu n’as malheureusement pas sombré assez loin pour joindre le sélect regroupement des C.F.A. (Control Freaks Anonymes). Si tu as perduré jusqu’ici, tu te qualifies et j’en suis réellement désolée. J’aimerais te dire que la guérison sera courte et facile, mais c’est faux. La réalité, c’est que toute cette pression que tu t’es donnée au cours des dernières semaines, derniers mois, ou même, dernières années, elle sera lourde à retirer de tes épaules. Les performances gagnées t’ont apporté bonheur instantané, satisfaction, fierté, et plus.

Par contre, les échecs t’ont rongé par en-dedans, partant de ta tête jusqu’à tes tripes, te forçant à te tordre de douleur intérieure. Ils t’ont hanté; pas seulement la nuit dans tes cauchemars, mais le jour dans tes temps libres aussi. Ils t’ont vidé, vidé de toute cette énergie et ce positivisme que tu as un jour eus. Ils t’ont fait mal, pire que tout ce que tu aurais pu t’imaginer. Ils t’ont fait sué, plus que ton entraîneur personnel ne saurait le faire.

Ils t’ont fait perdre le contrôle. Le contrôle de toi, de tes moyens, et de ta vie. Alors que tu courais après, c’est maintenant lui qui te court après (et il court vite à part de ça!).

T’es un-e control freak. T’es un-e toxico du deuxième millénaire.

P.-S. – Remèdes et astuces à suivre!

Par Catherine Bédard

popupcatherine-jodoin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2022. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre