Menu

C’est ben fatigant, la compétition!

« Tu m’tapes donc ben avec ta compétition! »

Ok… Peut-être que tu me tapes autant parce que j’ai eu une période où je voulais toujours être plus que tout le monde pis que je le laissais entendre haut et fort. Une période dans le genre où je demandais à mon voisin sa note à l’exam pis je lui répondais « na na nère, j’ai eu un point de plus que toi ». Bref, j’étais une personne « agréable » à côtoyer.

Sauf que je sais pu ce qui est le plus dur : être comme j’étais, ou être comme je suis aujourd’hui. OK, clairement, on s’obstinera pas sur le fait que c’est plus agréable d’être bien dans sa peau pis de pas avoir à se comparer constamment sur le voisin pour se valoriser. Sauf qu’il faut que je t’avoue que quand je suis face à quelqu’un qui agit comme je le faisais, ça me fait quasiment de la peine. Probablement parce que ce côté-là est encore en moi quelque part, mais là je me psychanalyserai pas « icitte ».

Probablement aussi parce qu’on vit dans un monde de compétition, de performance pis de peur, dans lequel faudrait surtout pas s’ouvrir aux autres parce que si on le faisait, on se rendrait vulnérable pis que les autres l’utiliseraient contre nous, c’est certain. OK… T’auras compris que ça, c’était la partie satirique de mon billet. Bref, quand on pense qu’on baigne là-dedans, je nous comprends d’être compétitifs. Sauf que je suis-tu la seule à trouver que ça draine en maudit, la compétition?

Fait que j’ai comme changé mon fusil d’épaule y a un « boutte », quand je me suis mise à me remettre en question. J’essaie de collaborer, de partager plus. Mais quand je suis face à des gens qui sont « mindés » à la compétition, j’avoue que je suis un peu désemparée. Je comprends, mais je comprends pas. Je comprends pas parce que je suis pas toi. Donc clairement, je peux pas être pire ou mieux que toi, parce qu’on n’est pas pareils. Je comprends pas parce que toi pis moi, au final, on veut la même chose : vivre, évoluer pis être heureux, selon nos propres définitions. Fait que si on veut la même chose, pourquoi on s’aide pas?

Il me semble que ce serait plus payant sur le long terme de collaborer. Encore faudrait-il que le long terme soit remis à’ mode.

En tout cas, « aidez-vous les uns les autres », qu’ils disaient. OK, NOT. Mais ça sonne ben, par exemple!

team spirit

EmiliehamonrondAliceArsenaultrond

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2022. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre