Menu

À toi qui chiales tout le temps

À toi qui chiales tout le temps, sache que ce texte te conviendra, car je vais chialer sur les gens qui chialent pendant les 743 prochains mots.

Ben oui, je sais. C’est l’fun chialer. Ça défoule, ça fait du bien, ça permet de sortir les émotions plutôt que de les refouler et de les accumuler. Ça aide parfois à partir une conversation comme : « Eille, on l’a-tu la température de marde cette année? ».

Mais on est-tu obligés de chialer tous les jours sur quelque chose?

Chaque jour, j’entends chialer quelqu’un.

Au travail…

Julie : Salut Béa, ça va?

Béa : Ouin, mais j’ai presque pas dormi de la nuit à cause de mon nez bouché.

Julie : Ah, c’est plate! Tu te coucheras de bonne heure ce soir.

Béa : Non, ce soir, je pourrai pas parce que j’ai plein d’affaires à faire. Oublie ça me coucher tôt, pis je suis sûre que je vais encore rusher à m’endormir à cause de mon nez. Pis demain, on est juste mercredi. Pis ça finit pu la semaine. Pis j’ai tout le temps de quoi à faire…

Julie : Ouin, c’est plate pour toi que ça n’aille pas.

Béa : Non, non, ça va bien.

Ma réflexion : T’aurais pas pu juste me répondre « ça va bien » au lieu de me répondre de façon négative et ainsi mettre l’accent sur ce qui ne va pas? À la limite, juste un « Ouin, ça va même si je suis un peu enrhumée » aurait été mieux reçu de ma part.

À la maison…

Chéri : Pis ta journée?

Chérie : Bof, je me suis trompée de jour pour remettre un dossier, et j’ai passé deux heures dans le trafic à cause d’un accident. Et toi?

Chéri : Ah, moi, j’ai trouvé la journée vraiment longue. Mon boss a été fru toute la journée pis j’ai manqué mon cours de spinning au gym parce qu’Éric a eu besoin de faire booster son char.

Ma réflexion : T’aurais pu juste répondre « Bof, c’était pas ma meilleure journée, mais elle est terminée ». Et si l’autre te demande d’élaborer sur ce qui n’a pas bien été, là, tu peux développer à l’aide de mots qui dénotent un peu de chialage. Mais pas tous les jours!

Tout est prétexte pour maugréer (beau synonyme que j’avais envie de placer parce qu’à ce stade-ci de mon texte, je suis déjà tannée de voir le mot « chialer »).

On chiale sur la température, sur la politique, sur le prix de l’essence, sur les augmentations de toute sorte.

On bougonne (un autre synonyme) à propos des relations interpersonnelles qui sont compliquées, des heures de travail que l’on voudrait plus courtes, des choses que Chéri(e) ne fait pas comme on le voudrait, des voyages qu’on ne peut pas se payer pour l’instant, de la promotion qu’on n’a pas eue et qu’on croyait mériter.

chialer

TOUT est prétexte à chialer, je te l’accorde. Et à regarder le monde et la société d’aujourd’hui, je crois que les prétextes pour chialer seront de plus en plus nombreux. Mais en bout de ligne, est-ce que ça rend la réalité plus acceptable de pouvoir exprimer sa frustration? Si tu mets 2-3 épisodes de chialage de côté tous les jours pour les remplacer par un sourire ou une grande inspiration pour te calmer, peut-être que ça changera rien en effet aux yeux des autres, mais peut-être que pour toi, ça aura un effet positif.

Pourquoi ne pas essayer d’être moins négatif dans les petites situations banales de la vie quotidienne et garder ton pétage de coche pour les vraies situations frustrantes qui nuisent vraiment au bon fonctionnement de ton état mental et émotionnel?

T’as besoin d’exemples?

Situations banales de la vie : SPM, trafic, verglas, toux sèche, défaite des Canadiens, rater sa coiffure, se casser un ongle.

Situations qui méritent un pétage de coche ou une intense séance de chialage : perte d’emploi ou de chum, tornade, crevaison sur une autoroute déserte, mononucléose, déménagement des Canadiens, rater sa teinture et se retrouver avec les cheveux verts, se casser une jambe.

bad day

Je le sais que y’en a plein d’autres bonnes raisons pour chialer. Mais j’ai décidé de me concentrer sur les raisons de sourire.

Je ne veux pas savoir sur quoi tu chiales cher Crépu, je veux savoir ce qui te fait sourire. 🙂

jennifermartinrondjoanieboutinrond

One thought on “À toi qui chiales tout le temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de