Menu

T’as pus d’inspiration à cause de lui

love hate him

Tu dors.

TU DORS.

Réveille.

T’es pognée dans ta routine de fille normale, qui fait des choses normales, qui dort profondément.

T’es dans ta routine de fille à qui y’arrive jamais rien, ta routine de fille monotone qui te fait pas rire, mais pas pleurer. Sauf le dimanche devant La Voix.

Réveille.

Sors de ton monde parfait de fille imparfaite juste pour voir si t’es encore capable de te mouiller les pieds. Si t’es encore capable de sentir de l’eau sur tes pieds. Arrête de te mettre sur pause. Ça va trop bien tes affaires, t’as besoin de plus, parce que t’es insatisfaite de ton monde trop satisfait.

T’es pas fake, mais t’es pas vraie. T’es pas endormie, mais t’es pas debout. T’es juste là, pis pour toi c’est pas assez d’être juste là. Alors tu pousses les limites des autres. Tu chiales pour rien et pour tout. Tu chiales contre ton chum qui oublie tout. Tu chiales pour chialer sur le fait que, toi, t’aimes ça chialer. Tout t’énerve, mais rien t’énerve vraiment.

L’amour et la haine savent pus où se mettre dans ta tête. Tu comprends que t’as pas de raison d’aller mal, mais t’en as pas plus d’aller bien.

Tu veux mettre du piquant dans ta vie. Mais pas juste un peu de piment fort, non toi tu te vois déjà agripper le pot de Sriracha et le déverser au complet sur ta vie. Sans verre d’eau. T’es victime du bonheur et t’attends juste que les choses te brassent.

T’as pus d’inspiration, t’es pus en peine d’amour. T’as même pus peur de tomber, t’es juste bien, mais c’est pas assez. Tu te dis que Jacques Brel a pas écrit Ne me quitte pas en dormant dans l’amour.

On dit que quand on est bien avec une personne, on dort mieux. C’est ça ton problème. Tu dors parce que t’aimes. T’aimes parce que tu vas bien. Tu devrais prendre ton bonheur, te foutre un sourire dans la face et cesser de t’exaspérer devant ton syndrome de la page blanche.

Tu cherches les poux où il n’y en a pas et tu fermes les yeux quand il y en a.

Rendors-toi dans ton bonheur avant que la vie te réveille, comme on réveille quelqu’un qui est en retard.

florencevezinarondGabrielle-Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre