Menu

It’s good to be me

On entend souvent parler qu’il faut s’accepter. Accepter notre corps surtout. On nous parle de poids, de formes, de grandeurs, de sports, de tendances, de styles, supposément pour qu’on soit bien dans notre peau. Est-ce que ça fonctionne pour vous? Moi , je l’avoue, à part me rappeler que je n’ai pas tous les critères requis pour être la femme parfaite, ça me dit pas grand chose.

MAIS, j’ai réalisé que s’accepter, c’est aussi bien d’autres choses.

young wild and free

C’est de s’arrêter à qui on est vraiment, et non pas ce qui parait en surface ou ce qu’on voudrait qui paraisse. S’arrêter à ce qui nous drive dans la vie. Le pourquoi du comment de ce qu’on est. Je parle de nos passions, nos petites manies, nos forces, nos faiblesses, nos manières de réagir, les choses qui nous font rire, pleurer, enrager… Étudier notre passé et surtout, nos erreurs, car ce sont d’elles qu’on apprend le plus. Je ne vous dis pas de vous en vouloir ou de ressortir du placard ce que vous avez déjà réglé, mais plutôt de comprendre comment vous l’avez réglé. Avez-vous fait comme moi et vous êtes-vous mis la tête dans le sable? Avez-vous enterré le problème et attendu que la tempête passe? Pour moi, s’accepter, c’est ça. C’est de finir par se connaître pour vrai. Prendre le temps de s’analyser, de comprendre pourquoi on est comme on est et d’arriver à l’accepter. C’est d’être capable de dire : j’ai cette faiblesse, ce défaut bizarre ou ce moyen de défense un peu débile et c’est correct, je l’accepte et je vis bien avec. C’est s’assumer fièrement, comme une ode à soi-même. Non mais, on peut-tu s’aimer un peu!!

love yourself

Un coup cette étape passée, il me semble que la vie devient plus légère. On se sent enfin libre d’être qui on veut, comme on veut.

Finalement, s’accepter, j’pense que c’est d’être moins exigeant et sévère envers soi-même. Se pardonner les 56 niaiseries qu’on a faites il y a 2-5-10 ans. La vie va tellement vite et pour ma part, je n’ai plus le goût de faire le focus sur mes erreurs et mes petits défauts. J’aime mieux foncer tête baissée et me dire qu’un moi qui s’accepte, c’est mieux qu’un moi qui essaie de changer. Puis je peux vous dire que jusqu’à présent, mon moi version 2.0 me réussit assez bien!

réussir s'accepter

Par Cyntia Roberge (POP-UP)

popuplauriestpierrerond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de