Menu

Les lois non écrites du dating

les lois du dating

Illustration par Will Murai

C’est la fin de semaine, la St-Valentin, bientôt le printemps. Ton bas-ventre se met sûrement à sonner sa petite cloche et ton cœur commence à vouloir se réchauffer à deux. T’as envie de soupers à la chandelle, tu restes plus souvent chez toi seule à swiper, tu échanges ta tendinite de bras contre celle du pouce afin de te trouver quelqu’un sur Tinder.

Bref, tu te cherches une date.

Pis des dates, y’en a de toutes les sortes, mais y’en a surtout des bonnes pis des mauvaises : celles qui finissent avec un baiser, pis celles qui finissent en fakant (ou non) un malaise, un bus à prendre, un shift tôt le lendemain, un rhume « qui s’en vient, j’commence à avoir mal à gorge un ti-peu », une allergie au contact humain, etc. Certains facteurs vont aider au processus de réussite de la date, un petit mode d’emploi que peu de gens lisent avant de se rencontrer. Même célibataire, je suis loin d’être une experte. It’s the blind leading the blind. Mais si tu te sens d’humeur à prendre les conseils d’une inconnue qui a un pourcentage de chance d’être plus ou moins expérimentée que toi et plus ou moins âgée que toi, ça va me faire plaisir de t’aider.

Je trouve que le plus important, c’est ce que j’appellerais « le ratio verbal ». En gros, il faut tu fasses attention aux proportions de la discussion, il faut que l’autre personne parle assez, mais toi aussi. SURTOUT, il faut que la communication se fasse entre vous deux, pas avec ton cellulaire, tes textos ou les appels de ta mère qui se demande quand est-ce que tu vas venir souper. Oublie-les le moment d’une soirée. Réponds seulement aux appels importants de la soirée, pis on s’entend que de la famille qui se ramasse à l’hôpital ou ton chien qui a mangé tes devoirs pis qui fait maintenant une indigestion, ça a très peu de chances d’arriver. Alors, t’as une marge, mais pas tant que ça. Montre que ce qui se passe directement devant toi est plus intéressant que ce qui se passe sur ton nouveau iPhone 6, captive-toi par les yeux de celle en face de toi plutôt que par la lumière de ton écran. Intéresse-toi à elle plus qu’à son Facebook. Ne parle pas de sexe  et du trip à trois que tu as déjà fait avec un de tes amis ou une de tes ex, surtout pas de manière graphique. Tout ce qui finit en « ex », parles-en pas.

Là, le deuxième conseil, c’est un conseil papier, un conseil « j’ai entendu dire ». As-tu déjà entendu parler de la règle des trois jours ? Apparemment, à une certaine époque, on pensait qu’il y avait dans ce laps de temps quelque chose de magique qui faisait en sorte que tu sonnais comme le mec parfait. Moi, je te dirais que tout ce qui est calculé n’est pas de la magie. Ma règle à moi, ça serait « joue pas de game », les seuls jeux acceptés en amour sont les jeux de société, les jeux sua’ PlayStation pis les jeux sexuels (si c’est ton genre). Y’a rien qui m’énerve plus que d’entendre quelqu’un te conseiller de planifier à la lettre comment aborder, séduire, et rappeler une fille. Si tu as envie de lui écrire 5 minutes après avoir pris son numéro, fais-le. Si elle n’aime pas ça, ben tu auras été vrai, et ça voudra juste dire que c’est pas la bonne. Si quelqu’un t’intéresse, on devrait pouvoir sentir une certaine urgence d’avoir envie de la voir, de lui parler. Par le fait même, un gars qui t’écrit  pour dire qu’il a eu une bonne soirée, 20 minutes après que vous vous soyez vus, c’est juste cute.

De plus, j’ai une théorie comme quoi un gars qui est intéressé va souvent accepter de continuer à te parler après t’avoir souhaité une bonne nuit en texto. Si dès le début, un gars t’écrit bonne nuit tôt et que tu ne réussis pas à le convaincre de continuer à te parler, ce n’est pas un intérêt palpable.  C’est comme au début d’une relation, quand à chaque fois que vous vous voyez, vous vous couchez hyper tard, parce que vous ne pouvez pas arrêter de vous tripoter un instant. L’autre personne devrait être plus importante que le sommeil pendant une petite période de temps. Ça me fait toujours plaisir de ne pas avoir assez dormi quand il s’agit de faire la rencontre de quelqu’un d’intéressant. Mon air bête va être troqué contre un sourire permanent pour toute la journée même si je n’ai pas assez dormi.

Je crois qu’au final, ce sont les deux règles les plus importantes. Peut-être que toi tu en as d’autres ou que celles-là ne te conviennent pas. Le plus important, c’est que tu te fasses tes propres règles, tes « do’s and don’ts », ce que tu trouves acceptable ou pas et que tu sois attentive à tes feelings. Des fois, une rencontre est tellement stressante à la base et on veut tellement que ça fonctionne qu’on finit sur une note positive une soirée qui a pourtant été vraiment merdique. Souvent, une première ou une deuxième date peuvent être prémonitoires de la relation que vous allez avoir. Pour ma part, je sais que certaines relations que j’ai eues étaient vraiment désastreuses et que le premier rendez-vous me l’avait bien prédit. Je crois que le plus important, c’est de se donner des limites et de les respecter.

Parce que même quand on croit que cette personne est ta dernière date à vie et qu’elle est ta dernière chance de rencontrer l’amour, c’est rarement le cas.

dominiquebabinrondcamilleleblancrond

2 thoughts on “Les lois non écrites du dating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de