Menu

Ça va de soi

Jeudi matin, je me suis rendue à la boutique Ça va de soi sur la rue Saint-Jean, à Québec. Camille, l’assistante-gérante, m’a accueillie comme à la maison: thé, macarons et fauteuils confortables. Je suis restée en magasin environ 2 heures et ça m’a vraiment fait du bien de placoter tranquillement, sans être à la course. Parce que Ça va de soi est une entreprise originaire de Montréal qui a pour philosophie le slow-wear, slow-fashion, slow-living. Prendre le temps de faire les choses. Pis ça, ça fait du bien dans notre monde effréné.

image

Camille Martel, Assistante-gérante à la boutique Ça va de soi de Québec

Un peu d’histoire

Ça va de soi est une entreprise familiale qui a été fondée par le couple Odile Bougain et Antoine Nasri. Plus exactement, cette maison de tricots vient tout juste de célébrer son 25e anniversaire! Leurs enfants sont également très impliqués dans le projet.

« Ils sont vraiment axés sur la famille et c’est important pour eux de faire confiance à leurs employés. Le climat de travail est vraiment agréable et je sens que je fais partie d’un tout».

La boutique de Québec où travaille Camille a ouvert en 2012 et c’est le seul point de vente dans la ville de Québec. Ça va de soi a aussi 3 autres points de service à Montréal, Toronto et Ottawa.

image

La philosophie et l’expérience Ça va de soi

Offrant un service à la clientèle impeccable, l’entreprise préconise une approche slow-wear, slow-fashion et slow-living. Ça va de soi propose une collection de vêtements permanente, ne fait jamais de soldes et mise sur la qualité des vêtements.

« Un produit ça va de soi ne se fatigue pas. Il ne s’use pas. Il vit, il chemine, il grandit. »

On fait tout pour que la cliente comprenne qu’acheter un tricot chez Ça va de soi est un investissement et non une dépense. D’ailleurs, les propriétaires sont très investis dans le produit final.

« C’est important pour nous que, même rendue à la maison, la cliente soit contente de son achat! »

Avec un personnel hautement formé et qualifié, c’est vraiment rafraîchissant de se faire conseiller par des passionnés. On sent tout de suite qu’on est entre bonnes mains.

« On n’entre pas chez Ça va de soi sans parler à une conseillère (rires). Notre but est de faire vivre une expérience à la cliente, qu’elle profite de notre expertise et qu’elle prenne le temps de retrouver le plaisir à essayer des vêtements, toutes sortes de modèles, de coupes, même si elle croit que ça ne lui ira pas bien. »

Et c’est bien vrai, j’ai enfilé des vêtements pendant presque une heure! Camille a même réussi à me faire essayer une camisole beige (oui, beige!) avec une veste en laine de mérinos orange (vraiment pas mon genre)! J’ai totalement été sortie de ma zone de confort et ça m’a fait du bien!

image

Les vêtements

Offrant plus de 250 modèles, Ça va de soi propose plusieurs types de vêtements confectionnés à partir de fabuleux cachemire des plateaux d’Alashan, de la laine de mérinos d’Australie, du coton d’Égypte et plus! Le but est d’offrir le meilleur à sa clientèle, quitte à aller le chercher à l’étranger. Faisant affaire avec les meilleurs filateurs italiens, les vêtements sont assemblés dans une petite manufacture privée à Hong Kong et reviennent à Montréal par la suite.

« Cette qualité de produit fini à ce prix-là n’existe pas, du moins pas au Canada. »

imageimage

L’entretien des vêtements

« C’est préférable de laver nos tricots à la main avec un savon doux sans rinçage, comme la marque Eucalan. Ce savon-là va enrichir et renouveler la matière plutôt que de lui en enlever, comme la majorité des savons réguliers. Aussi, c’est mieux d’essorer le vêtement dans une serviette et de le faire sécher à plat pour éviter qu’il s’étire. »

M: Et,qu’est-ce que tu penses de l’envoyer chez le nettoyeur?

« Je ne le recommande pas. En général, les produits utilisés sont chimiques et peuvent vraiment abîmer le tricot. »

Pour celles qui n’ont pas la patience ou le goût de laver leur tricot à la main, pas de problème! Ça va de soi a lancé sa nouvelle buanderie, la semaine dernière, à la boutique de Westmount à Montréal! Ils se feront un plaisir de s’en charger et de vous rendre un tricot propre et qui sent bon! J’aime vraiment le concept!

imageimage

Honnêtement, je suis totalement en amour avec Ça va de soi et c’est un cadeau à s’offrir.

Merci encore à toute l’équipede m’avoir si bien reçue.

Pour plus d’informations, leur site web et leur page Facebook sont ICI et ICI.

P.-S. Restez à l’affût pour voir le tricot que j’ai choisi!

Mary Lynnesthergirouxrond

Crédit photo Mary Lynn Kimberly

One thought on “Ça va de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de