Menu

La poésie, c’est pas plate!

Jusqu’au 31 mars, la ville de Québec sera tout en poésie avec l’arrivée de la neuvième édition du Mois de la Poésie. Au programme, de grosses pointures telles que Jean-Paul Daoust, Christian Lapointe, Hélène Matte, Isabelle Forest et David Goudreault, pour ne nommer que ceux-là.

Un bal masqué en ouverture, des récitals, des spectacles, des actions poétiques à travers la ville, un Creative Morning (sujet exploré par la Fab ICI), des 5 à 7, et la tant attendue Nuit de la poésie! Toute la programmation du mois est disponible sur le site web de l’événement.

Parmi les spectacles qui s’en viennent au Mois de la poésie, trois retiennent particulièrement mon attention. Il s’agit des trois shows de la relève littéraire de la Vieille Capitale.

La poésie sur un fil

Mercredi 9 mars, 20:00-22:00, Studio P, 10 $

La poésie sur un fil
Source

Le Collectif RAMEN est parti d’une idée de démocratisation de la poésie. Entre amis, entre poètes aux affiliations communes, sur le net, dans les appartements de Saint-Sauveur, les membres se donnent pour mission de rendre la poésie accessible et moins taboue. « Le spectacle La poésie sur un Fil, est une performance interactive où les gens sont invités à contribuer en direct. Tous les participants, public inclus, sont considérés comme des artistes à part entière et prennent part à l’oeuvre collective », explique Lux, membre du collectif.

RAMEN comme les nouilles, wewoui, parce que la poésie est l’affaire de tous même des pauvres, et peut-être encore plus des personnes en marge de la société, parce qu’elles arrivent à en voir autant les structures que la poésie simple, authentique. Le spectacle est présenté en programme double avec Les gestes de nos mémoires.

Unheimlich

Jeudi 10 mars, 20:30-22:30, Studio P, 12 $

Unheimlich
Source

Le collectif Exond& est de retour pour présenter son troisième spectacle au Mois de la Poésie. Explorant d’abord les tréfonds du moi et les tabous dans Le Déjectoire en 2014, la sexualité avec Normporn, présenté l’année dernière dans un Studio P plein à craquer, les auteurs reviennent cette année avec Unheimlich, qui sonde l’intimité de l’angoisse et de la peur. Les six poètes, aux paroles hétéroclites, parfois plus soft, parfois plus trash, s’appliquent à créer malaise, univers déconcertant et questionnement. On ne sort pas d’un show d’Exond& sans avoir envie de faire quelque chose, que ce soit de brailler, de fourrer ou d’écrire, en accord ou en riposte.

La collusion des collectifs

Jeudi 24 mars, 20:00-22:00, Studio P, entrée libre

Lors de cette soirée de rencontre entre les collectifs Exond&, RAMEN et Ressacs, le public assistera à une joute amicale d’improvisation poétique. Tour à tour, les membres s’affronteront avec leur poésie. Certains textes auront été préparés à l’avance sur des thèmes préalablement choisis, alors que d’autres seront écrits sous l’impulsivité et la fébrilité du moment. Un micro ouvert sera également disponible à la fin de la soirée, pour ceux qui aimeraient tester leur prose en public. Le spectacle est présenté en programme double avec L’avènement du Christ en plastique cheap.

ArianeLessardrondcatherine-jodoin

Photo de couverture : source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de