Menu

Internet 101 pour tes ainés

Nous, grands champions des générations Y & Z, sommes des professionnels de la technologie. C’est vrai, on a tous entendu ça un million de fois : « Vous autres, on le sait bien, vous êtes nés avec des Nintendo dans les mains!!! » (Euh, non!?). On a aussi, conséquence directe de notre accès extraordinairement rapide à l’information, une absence de patience aiguë.

Ces deux ingrédients constituent un cocktail Molotov particulièrement acide lorsque vient le temps, par exemple, d’expliquer à quelqu’un né avant 1980 comment imprimer recto-verso, ou bien « quossédafuq ça sert à quoi le Wi-Fi ». Je ne veux pas généraliser de façon injuste, je sais que certains d’entre vous sont des sommités informatiques qui pourraient botter mon petit cul prétentieux, mais allons-y avec la majorité, ok?

e-mails

La grand-mère de mon amie (lire : femme-monument que j’adore) est âgée de 92 ans et a une vie mondaine essoufflante, encore aujourd’hui. Parmi ses exploits (dont la liste est infinie), il y a celui d’avoir élevé une famille de huit enfants toute seule, ou encore de m’avoir déjà regardée dans le blanc des yeux et de m’avoir dit : « Une érection, c’est comme une machine à coudre : tu la sors quand t’en as besoin, et pis range-la le reste du temps. ».

Pour travailler, elle partait de son village de la Rive-Sud à cheval, l’attelait en haut de la côte menant au fleuve, traversait le cours d’eau glacée l’hiver, montait à pied jusqu’en Haute Ville pour aller vendre et réparer des manteaux de fourrure, et faisait ensuite tout le chemin inverse, les bras chargés pour rentrer à son atelier. Ça pouvait lui prendre la journée.

LA JOURNÉE ENTIÈRE POUR FAIRE UN ALLER-RETOUR LÉVIS/QUÉBEC.
JE PLEURE.

Moi, si je n’arrive pas à voir seize photos du nouveau crush de mon amie dans les cinq minutes, je trouve ça pénible. Ça me prend quarante-cinq minutes de bus pour me rendre à l’école le matin et je n’accepte toujours pas cette situation, deux ans plus tard. Si une recette de Ricardo indique plus de quinze minutes de préparation, il faudrait que tu sois Leonardo Dicaprio en chest ou ma mère le jour de ta fête pour que je te la concocte…

Quant à ma mère, même le jour de sa fête, je n’ai PAS envie de lui fournir le sacrifice de lui expliquer quoi que ce soit en ce qui a trait à la technologie. Elle m’a élevée et donc, par conséquent, je le lui dois, mais il n’y a que cette promesse silencieuse qu’on s’est faite le jour de ma naissance de travailler à la qualité de vie l’une et l’autre qui fait que j’abdique lorsqu’elle me demande comment transférer des photos de sa caméra jusqu’à son ordi. Parfois, il faut aussi les envoyer par courriel à son amie Diane, et c’est souvent à ce moment que la tension devient insoutenable et que le shit hit the fan.

Voici un exemple du déroulement de ces doux moments de bonheur en famille :

 Moi : Alors je vais juste ouvrir l’ordi pour commencer…

Maman : Pas besoin de m’expliquer ça, je ne suis pas FOLLE QUAND MÊME!

Moi : Parfait, alors je branche tout simplement ta caméra dans ton ordi avec son fil USB, tu me suis?

Maman : JE N’AI PAS EU LE TEMPS DE PRENDRE DES NOTES TU VAS TROP VITE!  LAISSE FAIRE SI TU NE VEUX PAS VRAIMENT M’AIDER!

Moi : (silence haineux/envie de mourir/limite de patience déjà atteinte/envisager hara-kiri/ et cetera).

grandpa and internet

Est-ce que je suis névrosée? Est-ce qu’il me faut une prescription de valium intraveineuse, ou est-ce que toi aussi tu as déjà failli couper une branche à ton arbre généalogique en songeant à passer ton aïeul par la bay window?

andreeanneisabellerondesthergirouxrond

AA ♥

One thought on “Internet 101 pour tes ainés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre