Menu

Quand Facebook se prend pour un croque-mort

croque mort

On louange les réseaux sociaux pour leur facilité à nous permettre de communiquer. Oui.

Mais.

Apprendre la mort d’un être cher grâce aux réseaux sociaux? Ça semble être la nouvelle tendance. Et ici, je ne parle pas du mari de la tante du chien de ta voisine. Je te parle de gens précieux. Côtoyés. Choyés. Chéris. De Ceux qui sont dignes de ces C majuscules. Des gens réels, qui font partie de ta vie.

Apprendre le décès de ta grande mère  – encore chaude, excusez-moi l’image – dans son lit d’hôpital, via Facebook, avant même que ta propre mère ait une chance de t’appeler? Vécu. Apprendre le décès de ta tante avant même d’avoir pu recevoir un petit coup de fil? Vécu. Merci, pour les souvenirs.

Oui, je suis frustrée.

Facebook devrait mettre une loi, une condition, attestant que ses membres n’ont pas le droit d’annoncer la mort tant qu’ils n’ont pas joint la famille immédiate et les amis proches. Comme avant. Avant, on se fendait le cul pour annoncer la nouvelle à tout un chacun en bonne et due forme. On prenait des mots chuchotés bas, avec amour. On tentait de choisir les bons. Avec douceur. En faisant attention. Idéalement en personne avec une petite main sur le bras, sinon via téléphone, avec un brin de culpabilité dans la voix : « Esther..? Je t’appelle, euh, parce que … ».

Maintenant, avec les réseaux sociaux, c’est d’un coup, plein la gueule. On est attiré d’abord par la photo. « Hey! Pourquoi y’a une grosse photo de Jacqueline qui n’a pas Facebook, sur Facebook? » Puis tu lis la description. L’annonce. Et ça fait mal. Bang.

Je ne dis pas qu’il y a de bonnes façons d’apprendre la mort. Mais il y en a fort certainement mieux que celle-là. Je suis certaine qu’on pourrait attendre 24h, le temps que le téléphone arabe se fasse aller. Laissez-nous une chance, bordel. Ce ne serait pas possible, tiens, que Facebook « gèle » une annonce de décès? J’apprécierais.

Je comprends que ça vous simplifie la tâche. Je comprends que vous serez bombardés d’amour de vos 763 amis qui vous souhaiteront leurs condoléances à la même vitesse qu’ils vous souhaitent généralement joyeux anniversaire. Mais pourriez-vous faire un brin attention, pour les 10 personnes dans vos contacts pour qui cette mort compte « vraiment »?

On se laisse un tout petit 24h, ok? Pendant ce court laps de temps, vivez votre deuil ailleurs que sur les réseaux sociaux. Ce sera mieux pour tout le monde.

 

N.B. Et en passant, les morts ne défilent probablement pas leur fil de nouvelles Facebook… Just saying. T’es toujours mieux de leur dire que tu les aimes de leur vivant.

esthergirouxrond

Source couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2022. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre