Menu

L’amour est un tas de fumier

L’idée de refaire une chronique sur L’amour est dans le pré ne m’avait pas vraiment effleuré l’esprit.

La formule de l’émission est d’une simplicité telle, que l’issue finale ne laisse rarement de place à de grands rebondissements. Quelquefois, un agriculteur choisira la brune quand on croyait qu’il lui préférait la blonde. Une agricultrice congédiera ses trois prétendants, avant de retourner vivre dans son hôtel de glace en chantonnant Libérée, délivrée. Soyons honnête, la dernière saison de l’émission a été d’un ennui mortel, jusqu’à ce que la production nous tease avec une histoire de complot. Petit retour sur les histoires de fermettes :

Olivier n’a pas réussi à me charmer. J’aurais préféré me faire rouler dessus par un tracteur, plutôt que de passer une heure en compagnie de son air bête, ses sarcasmes et sa manie de tout critiquer. Il a laissé tomber Vanessa avec la même délicatesse dont on fait preuve en refusant à un chien une ride en auto. Olivier n’est pas un mauvais gars, mais je crois sincèrement que Vanessa peut faire mieux.

AMOUR_DAVID_PHOTO1

Nicolas affirme être prêt à bâtir une relation et fonder une famille, mais chaque cellule de son ADN semble prétendre le contraire. Ce serait plus facile d’apprendre à parler le coréen que d’essayer de comprendre ce qui se passe dans sa tête. Même en voyage, il est froid et distant. Si l’alcool à volonté sous le soleil des tropiques n’est pas assez pour le réchauffer un peu, Audrey devrait finir son voyage dans les bras d’un beau G.O et déchirer le passeport de Nico. On en a assez des gars qui ont peur de l’engagement, au Québec.

Jean-Baptiste a eu un coup de foudre pour sa belle Sandrine. Ils forment un joli couple, alors pas de surprise dans sa décision finale.

Je croyais cependant qu’Alexandre C. allait choisir Kathleen. Je l’ai trouvé humble dans la défaite. Pas évident de sortir de sa coquille et de prendre une chance en amour devant toute la province. Une belle leçon de vie, merci Kathleen! Je suis certain que Mylo saura comment te remonter le moral. D’ailleurs, à ce sujet, pourrais-tu donner quelques cours de dressage à Nicolas?? Couche, donne la patte…PARLE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Chers téléspectateurs, nous avons été bernés. Bernés par un player-fermier-chauve-monoparental. Je comprends maintenant pourquoi Alexandre P. ( P pour pathologique et pathétique ) a réussi à me jeter de la poudre aux yeux. Sexy, charismatique, attachant, je lui aurais donné le bon Dieu sans confession, alors que j’étais simplement en train de me faire avoir par un beau salaud de première. Après avoir visionné son profil sur internet, Julia serait entrée en contact avec ledit fermier. Toujours en attente de la confirmation de sa participation à l’émission, ils auraient commencé à se fréquenter, jusqu’à ce qu’Alexandre se voit offrir la plateforme télévisuelle. Avec l’envie de passer à’tivi et la possibilité de se trouver une chick encore plus chick, il a accepté de faire l’émission, tout en gardant sa poulette on the side. Je choisis de croire qu’elle l’a suivi par amour.

Bonnie et Clyde ont prétendu ne pas se connaitre devant les caméras et nous ont offert une performance digne des Oscars. Par chance que le scandale n’a pas éclaté au grand jour avant la remise des prix, car Leonardo Dicaprio aurait dû renoncer une fois de plus à la célèbre statuette. Julia semblait immature et jalouse pendant le tournage, Alexandre semblait honnête et sincère dans sa démarche. Il reprochait même à Liliane son bagage émotionnel, parce qu’elle avait reçu une demande en mariage par texto avant d’entamer l’aventure, pendant que le gros goujat promenait lui-même un bagage émotionnel de 110 livres qui le fusillait du regard chaque fois qu’il partait faire une activité avec une autre fille. Julia est tombée de haut, quand son gourou est tombé amoureux d’une autre. Son prix de consolation ? Une infection à levure après une séance de spa.

J’ai beaucoup d’empathie pour Julia ; imaginez aimer un gars si fort que vous êtes prêtes à aller le reconquérir à la télé pendant qu’il échange des regards complices avec une autre pendant le souper. Qu’elle ait réussi à ne pas lui enfoncer sa fourchette à fondue dans le front relève du miracle. Je comprends maintenant pourquoi Julia le regardait avec tant d’intensité et d’admiration. Elle était complètement sous le charme ! Elle l’avait vu interagir avec son enfant, il lui avait sûrement déjà fait l’amour tendrement. Que dire de Véronique, qui a également eu le cœur brisé en mille miettes. Visiblement, Alexandre a plus de respect envers les animaux de la ferme qu’envers les femmes. Pourtant sûre d’elle-même et indépendante, Liliane a, jusqu’à présent, décidé de passer l’éponge sur les frasques malhonnêtes d’Alexandre. J’espère seulement qu’elle se réveillera avant qu’elle n’apprenne que son vrai nom est en réalité Jean-Réjean Gendron.

davidpoulinrondesthergirouxrond

One thought on “L’amour est un tas de fumier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre