Menu

Ma journée au seul musée de l’environnement en Amérique du Nord

Localisé en plein coeur du verdoyant parc Jean-Drapeau, à quelques pas de la station de métro du même nom, le musée de l’environnement (Biosphère) du Canada est l’unique musée dédié à ce sujet en Amérique du Nord. C’est le temple grand public de l’écologie qui permet à tous d’en apprendre davantage sur tout ce qui nous entoure et comment le préserver. Le musée est à l’intérieur de la grosse boule géométriquement parfaite qui abritait autrefois le pavillon « Terre des hommes » des États-Unis pour l’Expo 67. Ce pavillon auparavant recouvert de polymère a malheureusement passé au feu en 1976 mais, à notre plaisir maintenant, c’est un musée dont on peut être fier. Sa structure unique est bien mise en valeur.

Biosphère

Une exposition gratuite extérieure et permanente de photographies anime les alentours de la Biosphère. Une fois à l’intérieur, après avoir acquitté les frais dans le hall (prix pour les étudiants très intéressant!), la première chose que l’on voit est le mur végétal gigantesque et impressionnant. Cet écran de chlorophylle permet, oui, d’absorber les polluants intérieurs mais aussi il apporte une certaine chaleur et, manifestement, un exotisme à l’endroit.

mur végétal

J’ai ensuite assisté au spectacle immersif. Un 30 minutes très bien investi, qui m’a rappelé encore une fois que la nature est si belle et si destructrice si l’on ne prend pas soin d’elle. Comme d’habitude, j’ai eu les larmes aux yeux une bonne partie du spectacle… qu’est-ce que vous voulez, de belles images et de la musique forte me font toujours craquer (explication : mon signe du zodiaque c’est cancer… ben oui, j’braille tout le temps). Mais sérieusement, c’est très beau et il y a plusieurs surprises sensorielles que je ne vous dévoilerai pas. Allez-y donc! Puis, quelques minutes plus tard se déroulait un atelier sur les produits chimiques sous forme d’un jeu d’équipe et j’y suis allé. C’est très cool, surtout lorsque l’on est accompagné d’enfants.

forêts Biosphère

Après, j’en ai profité pour voir les salles d’expositions aux sujets variés : les énergies renouvelables (mais pas de façon plate, t’sais), les pluies acides, les forêts et plusieurs autres thèmes. Il y a même une cour intérieure qui comprend une fontaine, où l’on peut observer différentes espèces d’insectes et de végétaux durant l’été. 

Sur le site officiel du musée, vous pourrez en apprendre davantage sur les tarifs, les expositions en cours et bien plus.

Alexandre RochetteArianelehouxrond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de