Menu

Les lectures d’été les plus stimulantes

Mon ami crépu, te souviens-tu de l’édition automnale de ce petit topo de lectures? Il se trouve qu’entre l’automne et l’été, et bien y’a eu la saison froide.

Je suis bien dans l’embarras, mais je dois l’admettre : je n’ai pas lu, cet hiver (mis à part les lectures obligatoires, environ deux millions de billets de blogues et l’occasionnel feuilletage de journaux ou de revues dans la file à l’épicerie).  À l’instant même où la n-e-i-g-e s’est mise à fondre (je n’ose même pas coller les lettres de ce mot, des fois que ça donnerait de mauvaises idées à Mère Nature!), mon instinct de dévoreuse de romans s’est réveillé, et les pages se sont remises à tourner.

lecture

Source

Si tu me ressembles un tant soit peu, tu as envie de lire cet été, question de ne pas perdre toute capacité à te concentrer d’ici la reprise des cours, mais également pour bien profiter de tes vacances et alternant entre la vraie vie et les univers formidables que renferment les bouquins. Tous les moments et tous les endroits sont appropriés pour une petite lecture d’été légère comme la brise!

reading

Source

Mon grand classique

Comment faire l’amour à un nègre sans se fatiguer – Dany Laferrière

Pour la poésie de Laferrière à laquelle je suis aussi sensible qu’au premier jour, le personnage de Bouba, et la dénonciation habile, mais crue, de nombreux stéréotypes racistes clichés. Ça pue le sexe et le jazz, et ça nous pointe du doigt. Pas le choix de se regarder dans le miroir en parcourant ces pages. Le rythme du récit est lent, l’action presque inexistante. Il s’agit du premier roman de D.L., et il trône dans mes favoris.

Comment faire l’amour à un nègre sans se fatiguer

Source

Un récit drôle

Le bateau qui ne voulait pas flotter – Farley Mowatt

Je vous présente… la lecture la plus marquante de mon année! J’ai ri (énormément), j’ai souri (souvent) et j’ai pleuré (juste un peu).  On n’a pas souvent l’occasion de lire des histoires qui se déroulent à Terre-Neuve, et les légendes, les histoires et le contexte sociohistorique sont absolument fascinants. La plume de Mowat est marquante et je saisis parfaitement pourquoi on le qualifie de classique de la littérature maritime. À lire, les pieds sur terre ou en mer.

Le bateau qui ne voulait pas flotter

Source

Un recueil de nouvelles

Les Aurores Montréales – Monique Proulx

Les nouvelles de Madame Proulx sont bouleversantes et ce recueil est absolument magnifique, depuis le titre et jusqu’à la toute dernière phrase. Laissez-vous tenter par des nouvelles qui dépeignent l’insupportable banalité de la vie de tous les jours, et découvrez-y une Montréal que vous ne connaissiez pas.

Les Aurores Montréales

Source

Un bouquin «« quétaine »»

Anne… La Maison aux Pignons Verts – Lucy Maud Montgomery

Cette série de romans  jeunesse a une place toute spéciale dans ma vie. Je relis la série entière presque chaque année. J’ai découvert au cœur de ces pages la valeur inestimable de l’amitié et mes premiers grands coups de foudre pour la littérature. Même si vous découvrez l’univers de Lucy Maud Montgomery à l’âge adulte, vous ne manquerez pas d’être charmés par la beauté de ses passages descriptifs infinis, la candeur de ses personnages ainsi que les mille et un détours de leur imagination. Ce récit ranime n’importe quel cœur d’enfant, c’est garanti!

Anne… La Maison aux Pignons Verts

Source

En espérant que vous passiez l’été à vous égarer dans les pages de vos romans favoris et que vous en retiriez la plus grande satisfaction, je retourne moi-même à mes lectures. Si tu as des suggestions pour nous, nous sommes toutes ouïes!

romans

Source

Andree-Anne IsabelleEsther Giroux

AA ♥

Source couverture

 

One thought on “Les lectures d’été les plus stimulantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de