Menu

Choisir une carrière

Choisir une carrière, quel calvaire!

Si vous êtes comme moi, ça vous a angoissé, vous avez décortiqué vos options, fait une liste des points négatifs et positifs ou vous en avez parlé avec votre entourage, sans que ça vous aide pour autant à décider.

J’arrête mes études? Je les continue? Je change de branche? Oui, mais laquelle? Droit, tourisme, comm… Tellement de choix, tellement de risques de se tromper.

Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas de formule magique ni personne pour prédire ta destinée, mais tu peux commencer par te poser les bonnes questions et ces bonnes questions-là, il y en a trois!

Ce que certains orienteurs recommandent, c’est d’utiliser trois verbes pour arriver à mieux définir ce que l’on veut : Être, Avoir, Faire.

Être : qui veux-tu être? Une référence dans ton domaine? Une bonne collègue de travail? Une leader dans ton équipe? Une spécialiste? Quelqu’un d’admiré, de convoité, de célèbre? Une personne dont la réputation la précède?

Avoir : que veux-tu? Du 9 à 5? Des voyages? L’occasion de rencontrer plein de différentes personnes? Un gros salaire? Beaucoup de vacances? Du simple plaisir? Travailler de la maison? Dans une grosse boîte? Des défis? De la stabilité? Des assurances?

Faire : que veux-tu faire? Quelles tâches veux-tu effectuer 40 heures par semaine? Comment veux-tu remplir tes journées? Qu’est-ce qui fera en sorte que tu ne verras pas les heures passer? Parce que peu importe ce que tu as, ou encore ce que tu es, il est impératif d’aimer ce que tu fais.

Et parmi tous ces choix, qu’est-ce qui est essentiel à ton bonheur? Qu’est-ce qui fera en sorte que tu seras fière de toi et que tu auras envie de repousser tes limites au lieu de te contenter de la base?

Aimer ce que l’on fait.

Être fière de ce que l’on est.

Avoir l’essentiel pour être heureuse.

goal

Source

Elodie CloutierAriane Lehoux

Source photo de couverture

One thought on “Choisir une carrière

  1. Petit détail, mais qui a une grande importance pour une personne qui étudie ou travaille dans le domaine du counseling et de l’orientation, on ne dit pas orienteur mais bien conseiller d’orientation (ou conseillère). Orienteur est l’ancien terme utilisé et a une connotation négative puisqu’il suggère que le conseiller dicte à son client ce qu’il doit faire, ce qui n’est pas le cas.
    Merci et bonne journée
    Élodie Bilodeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de