Menu

J’veux vivre au présent

vivre

Je veux vivre au présent et pas juste parce que c’est le plus facile à conjuguer. J’ai rien contre les autres temps de verbes, au contraire. Je souhaite dire qu’à ce moment de ma vie j’étais heureuse, mais dire « je suis heureuse » sonne mieux, je trouve.

Je suis humaine (c’est déjà ça de démystifié) et en tant qu’humaine, ça arrive que je passe à côté de l’essentiel quand j’ai une nouvelle notification.

Je me sens toujours pressée. Pressée de changer de temps de verbe, de me projeter dans l’avenir et de brouiller mon présent. Ça fait peur d’imaginer qu’il y a plus que ça. Plus que d’arriver en retard à un rendez-vous qui nous importe peu.

Je veux vivre au présent, là où le stress n’existe pas, là où l’important c’est d’ouvrir les yeux. Je ne veux plus me dire que j’ai passé une soirée entre amis la tête ailleurs, à angoisser pour une vieille conversation avec un gars insignifiant. Je ne veux plus banaliser une histoire qu’on me raconte parce que je suis occupée à faire ma liste d’épicerie.

Je n’ai plus envie d’écouter une chanson et d’être remplie de mélancolie. Je veux que la mélodie réécrive mon histoire à chaque note. Ça ferait en sorte que mes souvenirs seraient intacts, jamais tachés de moments qu’on ne veut plus revivre.

C’est bien, le présent. Tu manques jamais de temps et tu n’en perds pas non plus. Le temps est là, c’est tout. Le temps bouge au même rythme que toi pour te permettre de danser un peu. Il est là pour permettre à ta tête et ton cœur de s’entendre avant de prendre une décision. Ça évite les déchirements quand on décide de s’arrêter pour une bouffée d’air. On est tellement habitué de courir qu’on ne trouve même plus la ligne d’arrivée.

Je réalise que c’est possible de vivre les poumons ouverts en synchronisme avec la tête et le cœur. C’est possible de crier quand tu as peur et de chanter dans le métro quand tu en ressens le besoin. C’est possible de s’écouter, de jouir de tout et de tout le monde, c’est possible de vivre, au fond.

Je veux vivre au présent, ici, maintenant.

florence vezinaGabrielle Bernier

One thought on “J’veux vivre au présent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de