Menu

La fille soûle et le nageur

Il était une fois une fille soûle dans un party et un nageur.

Il était une fois une caissière chez Maxi et un gars à qui elle a dit non.

Il était une fois une fille qui s’est réveillée chez elle, les vitres de sa maison brisées, un étranger la fourrait, un autre filmait. Avec son téléphone.

Il était une fois une fille qui trouvait que son verre avait un goût bizarre.

Il était une fois des gars qui attendaient, impatients de la voir tituber et tomber.

Il était une fois un gars qui est rentré par effraction chez une inconnue pour insérer son pénis dans elle jusqu’à ce qu’elle se réveille. Il était une fois l’autre gars qui filmait un viol et qui trouvait que c’était une bonne idée.

Il était une fois un gars qui a poignardé une caissière sur son quart de travail dans une épicerie remplie de clients.

Il était une fois un gars qui, pendant qu’il violait une fille inconsciente dans une allée, accoté sur un conteneur à déchets, s’est arrêté que quand il s’est fait surprendre par deux cyclistes suédois.

Il était une fois un nageur d’une université renommée qui ne finissait plus ses ribeye steaks.

Il était une fois son père qui a dit que c’était cher payé pour 20 minutes d’action.

Il était une fois un sportif bègue, un qui n’aurait pas fait de mal à une mouche, qui s’est caché des policiers dans les toilettes d’un Dunkin’ Donuts, les mains pleines de sang d’avoir planté, et replanté, et replanté encore sa lame à la gorge de sa victime.

Il était une fois une fille qui aurait répondu que, ce qu’elle portait ce soir-là, c’était un pyjama de chez Simons.

Il était une fois une fille qui a dû se justifier du nombre de verres qu’elle a bu.

Il était une fois la terreur du monde qui fond son anonymat dans toutes nos fentes.

cristina moscinianne-marie bilodeau

Source photo de couverture

2 thoughts on “La fille soûle et le nageur

  1. Il est toujours cette fois ma souffrance de femme devant ces réalités et la douleur des femmes du monde….

    Un texte simple, mais qui nous traverse. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de